Quotidien des Usines

Anthalys double sa capacité de découpe et de poinçonnage

, , ,

Publié le

La tôlerie de précision de Monéteau (Yonne) achève un programme d’investissement de 2 millions d’euros destiné à intégrer de nouveaux équipements, dont une machine hors norme venue d’outre-Rhin.

Anthalys double sa capacité de découpe et de poinçonnage
Combiné poinçonnage et découpe laser de 16 tonnes et 20 mètres de long installé sur le site de Anthalys à Monéteau (Yonne).
© Anthalys

La toute dernière acquisition d’Anthalys, tôlerie de précision implantée à Monéteau (Yonne), impressionne. Il s’agit d’un combiné poinçonnage et découpe laser de 16 tonnes et 20 mètres de long. Ce bijou de technologie, mis au point par l’industriel allemand Trumpf, permettra à l’entreprise de multiplier par deux sa capacité de production et d’améliorer jusqu’à 20 % sa productivité.

"Ce combiné travaille seul et sans beaucoup de surveillance, génère une économie matière, réduit l’ébavurage, éradique le dégrappage et accroît l’ergonomie, en ce sens qu’elle charge automatiquement les tôles et décharge de la même façon les pièces en sortie, tout en les triant afin de les stocker sur six palettes", explique Jean-François Lemoine, le dirigeant. Pour intégrer une telle machine, l’entreprise icaunaise, qui réalise 4,4 millions d’euros de chiffre d’affaires et s’appuie sur un effectif de 41 personnes, a dû réaliser une extension de 650 mètres carrés.

Ressources internes

Anthalys s’est aussi diversifiée dans l’usinage et l’assemblage. Elle a construit parallèlement 850 mètres carrés supplémentaires pour bénéficier d’un atelier de montage et disposer d’un outil industriel dédié, composé de six centres de fraisage à commande numérique et de deux tours à commande numérique. L’investissement global dans ces deux opérations s’élève à 2 millions d’euros.

Ces développements portent à 5 millions l’investissement global depuis octobre 2002, date de fondation de l’entreprise. Aujourd’hui, la PME peut séduire une clientèle plus exigeante dans le secteur de l’électromécanique, du produit semi-fini au produit prêt à être vendu. Pour preuve, l’équipe des six tôliers maîtrise la soudure au TIG et la finition pour pièces esthétiques, allant jusqu’à celle dite de carrosserie.

Didier Hugue

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte