Antavia inaugure sa nouvelle usine de Campsas, dans le Tarn-et-Garonne

La société Antavia, spécialisée dans la maintenance d’équipements aéronautiques, a investi 4 millions d'euros dans la construction d'une nouvelle usine à Campsas (Tarn-et-Garonne).

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Antavia inaugure sa nouvelle usine de Campsas, dans le Tarn-et-Garonne
Le nouveau site Antavia de Campsas (Tarn-et-Garonne) est inauguré ce 16 mars 2017.

Installée depuis trente ans à Dieupentale (Tarn-et-Garonne), la société de maintenance aéronautique Antavia inaugure jeudi 16 mars ses nouveaux locaux, à Campsas (Tarn-et-Garonne), à une dizaine de kilomètres à vol d'oiseau de son site historique. L'opération, fruit d'un investissement de 4 millions d'euros, doit permettre à l'entreprise de faire face à de nouveaux contrats et au développement de nouvelles activités.

L'ambition d'Antavia est de réaliser un chiffre d'affaires de plus de 25 millions d'euros d'ici quatre à cinq ans et de porter ses effectifs à 120 salariés, avec la création d'une trentaine d'emplois supplémentaires. Antavia a réalisé en 2016 un chiffre d'affaire de 18,2 millions d'euros, contre 17,4 millions d'euros en 2015. La société emploie 85 salariés, dont 70 sur son site majeur de Campsas et 15 sur son atelier de réparation de roues et blocs freins à Villeron (Val d'Oise), à proximité de l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le déménagement a été concrétisé en toute fin d'année. Sur un terrain de 12 600 m², l'entreprise dispose dorénavant d'un bâtiment de 3 200 m² (dont 2 000 m² d'atelier), réalisés par les équipes régionales du groupe GSE, soit le double des surfaces dont elle disposait sur son ancien site. "De quoi répondre à la montée en charge de nos marchés et à la diversification de nos activités", précise Jean-Gabriel Huerta, directeur des ventes et du marketing chez Antavia.

Nouveaux contrats avec Airbus et renouvellement sur les Bombardier d'eau

Créée en 1988, Antavia connaît une forte progression de ses activités depuis sa reprise en 2007 par le groupe américain Ametek (15 400 salariés dans le monde, plus de 4 milliards de dollars de chiffre d’affaires). La société développe régulièrement de nouvelles activités et gagne de nouveaux marchés et clients. Initialement positionnée sur la réparation et la maintenance d’équipements électriques, l'entreprise a élargi ses compétences dans le domaine de la réparation d'équipements électroniques, hydrauliques, ou électro-mécaniques.

Elle intervient sur des équipements de cabine, dont les "inserts galley" (cafetières, fours, chauffe-eau et autre appareils utilisés en cabine), mais aussi sur les systèmes d’eau et d’éclairage, sur les convertisseurs de puissance, vérins et moteurs électriques divers, ainsi que sur le train d'atterrissage, les roues et systèmes de blocs freins. La société affiche par ailleurs une expertise reconnue mondialement dans le rebobinage.

Parmi ses clients majeurs : Air France Industrie, Airbus, Embraer, Dassault, Bombardier ou encore ATR. Antavia a décroché en fin d'année 2015, la signature d'un contrat avec Airbus pour la maintenance des roues, blocs freins et une partie des LRU (Line Replaceable Unit) de l'A300-600ST (les Super-Transporteurs Beluga).

Développement de nouvelles activités

Un marché de 11 ans, qui porte sur un lot de 5 appareils et qui a largement motivé la décision d'un déménagement avec extension. "Station de réparation agréée par Bombardier pour la maintenance des trains d'atterrissage des Bombardier d'eau Canadair CL215 et CL415, nous avons également obtenu le renouvellement de ce marché auprès de Viking Air", se félicite par ailleurs Jean-Gabriel Huerta.

A peine installée sur son nouveau site de Campsas, Antavia s'est équipée de nouveaux bancs d'essais pour se positionner sur de nouveaux segments de marchés, toujours en maintenance : les accessoires moteurs, de types sensors, jauges et composants divers, pour CFM56 et CFG80. "De quoi séduire de nouveaux clients", précise Jean-Gabriel Huerta. La société vient de décrocher l'agrément chinois CAAC et compte bien élargir encore à l'avenir ses champs de compétences, notamment en direction des équipements carburant. Pour accompagner ces diversifications, les équipes commerciales ont été renforcées.

Marina Angel

MARINA ANGEL

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS