Antartic veut monter en gamme

La filiale boissons d'Intermarché va investir 15 millions d'euros dans son usine de Saint-Martin-d'Abbat, près d'Orléans, pour y produire des sodas sans conservateur et des soupes.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Antartic veut monter en gamme
Site Antartic de Saint-Martin-d'Abbat

Spécialisée dans l’embouteillage de sodas, de jus de fruit et d’eau minérale, la société Antartic, qui compte 258 salariés, vient de déposer le permis de construire d'une extension de 3 500 mètres carrés pour son site de Saint-Martin-d'Abbat, à l'est d'Orléans (Loiret). Le début des travaux est imminent. En cumulant les acquisitions de machines et les aménagements, l'investissement atteint 15 millions d'euros.

Cette filiale du groupe Intermarché va tout d'abord doubler sa plate-forme de stockage. La mise en service est prévue avant la fin de l'année. La place libérée accueillera, dès le début 2014, une ligne de production d'eau minérale. Dans un troisième temps, de nouvelles machines d'embouteillage de plastique PET seront installées durant le premier semestre 2014 afin d'augmenter la production de sodas et jus sans conservateurs.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Plus d'export et nouveaux produits en perspective

Antartic, qui travaille à 90 % pour les marques des magasins Intermarché (jus de fruit Paquito, sirops William, sodas Antartic, boissons Kirby et eaux Saint-Benoit), a connu une croissance de 12 % sur l'année 2012, avec un chiffre d’affaires de 154 millions d'euros. "Nous comptons développer les ventes à l'extérieur du groupe, ainsi qu'à l'export", annonce Manuel Machado, le directeur de l'usine. "Nous préparons aussi de nouvelles soupes et préparations culinaires, que nous testons actuellement. Les premières gammes sont prévues en fin d'été", ajoute-t-il.

Antartic produit 330 millions de litres de boissons non alcoolisées par an, dont 30 % pour les bouteilles d'eau. L’entreprise espère atteindre 360 millions de litres en 2013. "L'objectif n'est pas de produire plus mais d'augmenter la part des boissons à valeur ajoutée", résume Manuel Machado.

Stéphane Frachet

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    ANTARTIC
ARTICLES LES PLUS LUS