Ant Group veut lever 29,1 milliards d'euros via une entrée en Bourse record

HONG KONG (Reuters) - Le spécialiste chinois du paiement en ligne Ant Group a présenté lundi les modalités de son projet d'entrée en Bourse simultanée à Hong Kong et Shanghai, qui pourrait lui permettre de lever un peu plus de 29 milliards d'euros, ce qui en ferait l'introduction la plus importante jamais bouclée dans le monde par son montant.
Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Ant Group veut lever 29,1 milliards d'euros via une entrée en Bourse record
Le spécialiste chinois du paiement en ligne Ant Group a présenté lundi les modalités de son projet d'entrée en Bourse simultanée à Hong Kong et Shanghai, qui pourrait lui permettre de lever un peu plus de 29 milliards d'euros, ce qui en ferait l'introduction la plus importante jamais bouclée dans le monde par son montant. /Photo prise le 26 octobre 2020/REUTERS/Aly Song

L'opération valoriserait Ant Group environ 265 milliards d'euros, sans même prendre en compte l'option de surallocation de 15% prévue par les banques chargées de la mener à bien. Une valorisation qui dépasserait ainsi celle d'Industrial and Commercial Bank of China, la première banque du monde par les actifs.

Le projet n'est toutefois pas à l'abri des imprévus puisqu'Ant est menacé d'un contrôle accru des autorités sur ses activités de crédit à la consommation ainsi que par une possible inscription sur la liste noire du département d'Etat américain.

Les investisseurs semblent néanmoins avoir choisi de relativiser ces risques pour l'instant en continuant de miser sur la croissance soutenue des activités du groupe, qui gère entre autres le plus important service chinois de paiement par téléphone portable et distribue des produits de placement et d'assurance.

Parmi les investisseurs présentés comme stratégiques qui souscriront à la tranche de l'opération dédiée à la Bourse de Shanghai figurent le fonds public de Singapour Temasek et les fonds souverain de Singapour et d'Abou Dhabi.

Au total, 80% des titres mis en vente à Shanghai sont réservés à 29 investisseurs stratégiques qui s'engager à conserver leurs actions pendant au moins un an.

A elle seule, une filiale d'Alibaba devrait acheter 44% des titres à Shanghai.

La première cotation à Hong Kong comme à Shanghai est prévue le 5 novembre.

(Julie Zhu et Scott Murdoch, avec Samuel Shen à Shanghai et Anshuman Daga à Singapour, version française Marc Angrand, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 30/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS