Anomalie des réacteurs nucléaires : la France passera l’hiver au chaud selon EDF

EDF assure que sept de ses réacteurs actuellement à l’arrêt pour des raisons de sûreté redémarreront d’ici la fin 2016. La France devrait donc assurer sans difficulté son approvisionnement en électricité pour l’hiver à venir.

Partager

Anomalie des réacteurs nucléaires : la France passera l’hiver au chaud selon EDF

Suite à la décision du 5 décembre dernier de l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) d’autoriser le redémarrage de sept réacteurs nucléaires mise à l’arrêt pour des raisons de sûreté, EDF a communiqué un nouveau planning de remise en service de ses tranches. Les trois premières unités Dampierre 3, Gravelines 2 et Tricastin 3 seront reconnectés au réseau le 20 décembre prochain. Les quatre réacteurs restants (Tricastin 4, Bugey 4, Tricastin 1 et Civaux 2) devraient redémarrer avant le 31 décembre 2016, assure Philippe Sasseigne, directeur du parc nucléaire en exploitation.

Tous ces réacteurs avaient été mis à l’arrêt au cours du second semestre 2016 par l’ASN suite à la découverte de teneurs trop élevées en carbone dans les fonds de générateurs de vapeur fabriqués par JCFC un sous-traitant d’Areva. Cette anomalie remettait en cause la solidité de l’acier en cas de choc thermique. EDF a dû mobiliser une cinquantaine d’ingénieurs pour mener des examens sur des pièces sacrificielles afin de fournir à l’ASN des dossiers de justification de sûreté.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Objectifs de production confirmés

Fort de la décision de l’ASN, EDF assure que 90 % de son parc nucléaire sera opérationnel en janvier et février 2016, période pendant laquelle la demande d’électricité est la plus forte. La crainte de tensions sur l’alimentation électrique envisagée par RTE en cas de grands froids semble donc écartée. "Nous confirmons notre objectif de production de 378 à 385 TWh pour 2016 et de 390 à 400 TWh pour 2017", assure Philippe Sasseigne, conformément aux prévisions actualisées le 3 novembre dernier.

EDF doit encore contrôler quatre réacteurs (Fessenheim 1, Tricastin 2, Gravelines 4 et Civaux 1). Fessenheim 1 a été arrêté le week-end dernier. Dominique Minière, directeur en charge du parc nucléaire et thermique d’EDF, assure que sa remise en service pourrait intervenir sous trois semaines. L’électricien historique a demandé un délai pour la mise à l’arrêt des trois autres unités, mais l’ASN n’a pas encore rendu sa décision.

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS