Année record pour InVivo

La coopérative agricole présente mercredi de très bons résultats, mais anticipe déjà une baisse de l'activité pour l'année en cours.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Année record pour InVivo

L’union de coopérative agricole InVivo, numéro un de la coopération en France, a connu un exercice faste en 2010-2011. Le chiffre d’affaires bondit de 37,2 % à 6,1 milliards d’euros. L’union réalise 53 % de son activité en France et 47 % à l’international. Le revenu net part du groupe est, à 35 millions d’euros, le meilleur dégagé par le groupe depuis dix ans. Il reste relativement faible rapporté au chiffre d’affaires, car l’union reverse également 62 millions de ristournes aux coopératives adhérentes).

Les quatre champs d’activité du groupe sont orientés à la hausse. C’est le marché de commerce international des grains (46 % de l’activité) qui a connu une année particulièrement faste, puisqu’avec 2,8 milliards d’euros, son chiffre d’affaires progresse de 85 % grâce à la forte hausse des prix des matières premières agricoles.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L’activité nutrition et santé animale (22 % de l’activité) enregistre un chiffre d’affaires de 1,34 milliards, en hausse de 12,5 %, notamment à l’international, où le groupe réalise la moitié de ses ventes. InVivo a notamment finalisé deux acquisitions au Mexique et au Brésil lors du dernier exercice.

L’agrofourniture représente un chiffre d’affaires de 1,5 milliard d’euros (+14,3 %). InVivo a conclu un partenariat avec le groupe RAGT sur le secteur des semences afin de tenter de constituer un groupe d’envergure européenne sur ce marché. Enfin, l’activité de distribution (libre-service agricole sous l’enseigne Gamm Vert) est orientée à la hausse avec un chiffre d’affaires à 400 millions d’euros.

"L’exercice en cours n’a rien à voir avec l’exercice 2010-2011", avertit pourtant Patrice Gollier, directeur général de l’union de coopérative, qui anticipe une baisse d’environ un milliard d’euros du chiffre d’affaires suite à la détente des prix des marchés des céréales, qui restent néanmoins très volatils.

Partager

NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS