Anne Leitzgen, présidente de la Salm: elle veut mettre les Français à la cuisine

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Les difficultés du secteur du meuble ne semblent pas affecter les ambitions d'Anne Leitzgen. Trois ans après son arrivée à la tête de la Société alsacienne de meubles (Salm), fondée par son grand-père, cette présidente de 36 ans a frappé un grand coup. Elle a inauguré à l'automne, à Sélestat (Bas-Rhin) la dernière-née de ses usines de fabrication de cuisines. Un pari audacieux, porté par cette jeune femme au franc-parler et à l'énergie communicative, puisque le coût de cet ensemble ultra-automatisé s'élève à 60 millions d'euros. Cet investissement doit permettre à l'entreprise, qui a réalisé en 2009 un chiffre d'affaires de 300 millions d'euros, d'augmenter de 60 % sa capacité de production d'ici à 2011, de recruter 200 personnes et de produire 300 cuisines supplémentaires[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte