Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Anne Hidalgo veut bannir de Paris les cars et poids lourds les plus polluants

,

Publié le

La maire de Paris, Anne Hidalgo, veut interdire aux cars et aux poids lourds les plus polluants de circuler dans la capitale dès le 1er juillet prochain. A une semaine de présenter son plan antipollution, elle explique ses intentions dans une interview accordée au Monde.

Anne Hidalgo veut bannir de Paris les cars et poids lourds les plus polluants © Flickr c.c. Damián Bakarcic

Après avoir déclaré la guerre aux véhicules diesel qu'elle souhaite interdire à Paris d'ici à 2020, Anne Hidalgo s'attaque aux cars et aux poids lourds les plus polluants. Dans une interview accordée au Monde et publiée ce mercredi 28 janvier, la maire de Paris revient sur les principaux points du plan antipollution qu'elle présentera la semaine prochaine au Conseil de Paris.

Une zone basse émission

Prenant acte du retard de la capitale en matière de réglementation environnementale, Anne Hidalgo explique ainsi vouloir "interdire la circulation des cars et des poids lourds les plus polluants" dès le 1er juillet 2015. Une mesure qui sera étendue "à tous les véhicules les plus polluants" à partir du 1er juillet 2016.

"Comme l’ont déjà fait près de 200 villes européennes, nous allons mettre en place une 'zone à basse émission' dont nous allons progressivement interdire l’accès aux véhicules polluants, diesel comme essence", souligne-t-elle, précisant souhaiter que "cette interdiction soit dans un premier temps applicable à l’ensemble de Paris, à l’exception du périphérique et des bois de Paris".

Des aides à l'acquisition d'un véhicule propre pour les pros

Si, dans un premier temps, cette interdiction pénaliserait surtout les professionnels, la maire de Paris se veut rassurante. Elle se défend ainsi de vouloir mettre en place une "mesure couperet" qui empêcherait les professionnels du transport de travailler. Anne Hidalgo confirme en outre la mise en place d'une "aide financière à l'acquisition d'un véhicule propre, qui viendra s'ajouter à celle de l'Etat".

Cette aide représenterait 50% du montant d'acquisition. "Et pour les 50 % restants, je souhaite favoriser la création d’un crédit à taux préférentiel. Je vais mettre autour de la table le secteur bancaire parisien et les commerçants pour avancer sur ces prêts", précise-t-elle.

Julien Bonnet

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus