Angela Merkel et François Hollande interpelés sur l’avenir de la division solaire de Bosch

Des représentants des salariés de Bosch Solar Energy demandent aux gouvernements allemand et français d’intervenir pour sauvegarder un outil industriel qui emploie 3000 personnes.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Angela Merkel et François Hollande interpelés sur l’avenir de la division solaire de Bosch

A une semaine du sommet européen de Bruxelles, où l'énergie sera à l'ordre du jour dans le cadre d'un plan européen pour la croissance, l'emploi et la compétitivité, des élus des comités d’entreprise de la division solaire de Bosch ont écrit une lettre ouverte à Angela Merkel et à François Hollande. Ils demandent "expressément aux gouvernements allemand et français, ainsi qu’à la direction générale du groupe Bosch, de protéger dans son intégralité et son unité l’outil de travail exceptionnel" de Bosch Solar Energy qui emploie 3 000 salariés sur les sites d’Arnstadt (Allemagne) et de Vénissieux (Rhône).

Pour Marc Soubitez, secrétaire du comité d’entreprise de Bosch Vénissieux, Alfred Loeckle, secrétaire du comité d’entreprise européen, et Andy Poplawski, secrétaire du comité d’entreprise de Bosch Arnstadt, le "sauvetage complet" de cette division pourrait rendre "concrète" la coopération industrielle sur les énergies renouvelables évoquée lors du cinquantième anniversaire du Traité de l’Elysée en janvier 2013.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Les signataires de cette lettre ouverte rappellent que la situation actuelle résulte d’une surproduction et des importations colossales de panneaux photovoltaïques en provenance de Chine qui ont créé des stocks et ont entrainé un effondrement des prix fatal à un très grand nombre de sociétés allemandes et françaises. Afin de sauvegarder les usines d’Arnstadt et de Vénissieux "qui disposent d’un outil de travail sans équivalent en Europe", ils demandent aux gouvernements allemand et français d’unir leurs efforts "afin de garantir une reprise totale de Solar Energy par un acteur industriel européen en collaboration et avec l’aide de nos Etats respectifs".

Bosch a annoncé le 22 mars 2013 sa décision d’arrêter l’activité de sa division solaire début 2014, si aucun repreneur n’avait été trouvé d’ici là.

Vincent Charbonnier

0 Commentaire

Angela Merkel et François Hollande interpelés sur l’avenir de la division solaire de Bosch

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS