AMS avertit sur un ralentissement de ses ventes au deuxième trimestre

ZURICH (Reuters) - AMS, fournisseur notamment d'Apple en puces électroniques, a fait état lundi de ventes dans le bas de sa fourchette de prévisions au premier trimestre et prévenu qu'elles ralentiront sur la période avril-juin en raison de commandes plus faibles de l'un de ses principaux clients.
Partager
AMS avertit sur un ralentissement de ses ventes au deuxième trimestre
AMS, fournisseur notamment d'Apple en puces électroniques, a fait état lundi de ventes dans le bas de sa fourchette de prévisions au premier trimestre et prévenu qu'elles ralentiront sur la période avril-juin en raison de commandes plus faibles de l'un de ses principaux clients. /Photo prise le 6 février 2018/REUTERS/Moritz Hager

AMS n'a pas précisé le nom de ce client mais la firme autrichienne fournit des capteurs optiques et notamment le capteur 3D de l'iPhone X.

"Nous ne sommes pas en mesure de parler d'un client en particulier mais nous constatons une activité sensiblement plus faible d'un important programme de smartphones et cela à un impact important (...) sur l'ensemble de l'entreprise", a déclaré le responsable des relations investisseurs d'AMS, Moritz Gmeiner.

AMS a dit s'attendre à une baisse de ses ventes dans une fourchette de 220 à 250 millions de dollars (180 à 205 millions d'euros) au deuxième trimestre contre 452,7 millions de dollars réalisés sur les trois premiers mois de 2018.

Le ralentissement est lié à des commandes plus faibles et à des prévisions de commandes plus faibles dans les mois à venir, a précisé Moritz Gmeiner.

AMS a ajouté que le problème serait temporaire et que les préparatifs pour augmenter la production dans la deuxième partie de l'année étaient maintenus.

Le groupe a confirmé ses objectifs à moyen terme d'un taux de croissance annuel moyen pondéré de 60% entre 2016 et 2019 et d'une marge nette d'Ebit de 30% à partir de 2019.

Le bénéfice net est ressorti à 99,9 millions de dollars au premier trimestre à comparer à une perte de 19,9 millions de dollars un an auparavant.

(John Revill, Marc Joanny pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS