Amplats : 14 000 postes supprimés dans ses mines sud-africaines

Après d’importantes pertes entraînées par les grèves de 2012, Anglo American Platinum va céder une mine de platine et restructurer son activité dans la région de Rustenburg. Avec pour conséquences, 14 000 emplois de moins et 400 000 onces de platine retirées du marché.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Amplats : 14 000 postes supprimés dans ses mines sud-africaines

Anglo American Platinum (Amplats), la filiale spécialisée dans les platinoïdes du mineur géant diversifié, avait pris soin de publier une alerte sur résultats avant d’annoncer la suppression de 14 000 emplois dans ses mines d’Afrique du Sud. "Suite aux évolutions de notre marché, jusqu'à 14 000 emplois pourraient être affectés, dont 13 000 dans la région de Rustenburg", la zone riche en platine, au nord-ouest de Johannesburg, cœur des grèves qui ont ensanglanté l’industrie minière du pays, a indiqué le groupe dans un communiqué.

En février 2012, Anglo American avait lancé une étude détaillée sur les solutions de retour à la profitabilité de sa filiale à 80 % Amplats, qui assure 40 % de l’offre mondiale de platine. Le plan décidé à l’issue de cette étude comprend la fermeture de quatre puits dans la région de Rustenburg et la vente du complexe minier Union Mines. "Quatre puits aux coûts de production insupportables, Khuseleka 1 et 2, et Khomanani 1 et 2, seront arrêtés pour entretien et maintenance à long terme", ce qui réduira la production annuelle d’Amplats d’environ 400 000 onces. Le nouvel objectif de production du groupe se situerait ainsi entre 2,1 et 2,3 millions d’onces. Accompagnant cette baisse de la production minière, Amplats pourrait fermer le concentrateur de Waterval UG2 ainsi que sa fonderie n°2.

Lire la suite sur notre rubrique Indices&Cotations

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS