Amgen déçoit avec ses nouvelles prévisions, le titre recule

(Reuters) - Amgen a annoncé mardi des résultats du deuxième trimestre supérieurs aux attentes ainsi qu'un relèvement de ses prévisions annuelles au vu de la croissance soutenue de ses nouveaux médicaments mis sur le marché.
Partager
Amgen déçoit avec ses nouvelles prévisions, le titre recule
Amgen a annoncé mardi des résultats du deuxième trimestre supérieurs aux attentes ainsi qu'un relèvement de ses prévisions annuelles au vu de la croissance soutenue de ses nouveaux médicaments mis sur le marché. Les investisseurs estiment néanmoins que le groupe n'a pas suffisamment revu à la hausse ses projections. /Photo d'archives/REUTERS/Robert Galbraith

Mais cela n'empêche pas le titre du numéro un mondial des biotechnologies de perdre plus de 2,5% dans des échanges d'après-Bourse, les investisseurs estimant que le groupe n'a pas suffisamment revu à la hausse ses projections.

Le bénéfice net d'Amgen s'est établi à 2,15 milliards de dollars (1,85 milliard d'euros) sur les trois mois à fin juin, soit 2,91 dollars par action, contre 1,87 milliard (2,47 dollars/action) il y a un an.

Hors éléments exceptionnels, le résultat par action s'est établi à 3,27 dollars alors que les analystes financiers avaient anticipé en moyenne 3,11 dollars, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d'affaires a progressé de 2% sur la période, à 5,8 milliards, contre un consensus de 5,67 milliards.

Pour l'ensemble de l'année, Amgen prévoit désormais un résultat net par action ajusté de 12,15 à 12,65 dollars contre une précédente fourchette allant de 12,00 à 12,60 dollars.

Le milieu de la nouvelle fourchette est cependant inférieur de huit cents à la prévision moyenne actuelle des analystes financiers.

Le groupe a par ailleurs resserré sa prévision de chiffre d'affaires 2017, à une fourchette allant de 22,5 milliards à 23 milliards contre 22,3-23,1 milliards précédemment.

Les ventes d'Enbrel, le traitement phare du groupe contre la polyarthrite rhumatoïde, n'ont reculé que de 1%, à 1,46 milliard de dollars, après avoir chuté de 15% au premier trimestre.

Les livraisons du Neulasta, un médicament contre les infections, ont reculé de 5%, à 1,09 milliard, du fait d'une moindre demande.

Mais de nouveaux produits, tels le Prolia contre l'ostéoropose, le Kyprolis contre le myélome multiple ou encore l'anti-cholestérol Repatha ont tous enregistré des performances supérieures aux attentes.

(Bill Berkrot, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS