L'Usine Aéro

La capsule habitable Crew Dragon amerrit avec succès dans l'Atlantique

Pierre Berteloot ,

Publié le

La capsule Crew Dragon a réussi son vol d'essai. Après son amarrage parfait à la station spatiale internationale le 3 mars dernier, son amerrissage a également été couronné de succès. SpaceX devrait envoyer des hommes dans l'espace dès cette année. 

La capsule habitable Crew Dragon amerrit avec succès dans l'Atlantique
La capsule Crew Dragon s'est détachée de l'ISS ce matin et a amerri ce vendredi à 14h45. (c) NASA
© Nasa

Splashdown ! La capsule habitable Crew Dragon de SpaceX a amerri avec succès dans l'océan Atlantique.  A son bord, point d’être humain mais Ripley, un mannequin, et sa peluche en forme de Terre. Après son amarrage automatique parfait à la station spatiale internationale (ISS) le 3 mars dernier, c'est donc un succès complet pour le premier vol du vaisseau.

Les inquiétudes d'Elon Musk levées

Si SpaceX est devenue experte dans l’art de récupérer ses fusées, elle devait se rassurer dans sa capacité à faire amerrir ce nouveau vaisseau. "Je dirais que la rentrée hypersonique est probablement ma plus grande préoccupation", déclarait à ce propos Elon Musk samedi, après le lancement. En cause, la grande quantité de nouveau matériel, encore jamais éprouvé, présent dans la capsule à l’aspect futuriste.

 

Devant être prochainement habitée, elle devait impérativement revenir sur Terre en un seul morceau. Pour ce faire, le bouclier thermique devaient fonctionner correctement, et les parachutes s’ouvrir et freiner suffisamment la chute de l’engin. Aucun souci pour ce dernier point, la capsule s'est posée tout en douceur. Les ingénieurs de SpaceX devront maintenant éplucher les données issues des nombreux capteurs installés sur Ripley. Si tout est en ordre, deux astronautes américains devraient prendre place prochainement dans une capsule Crew Dragon.

En finir avec la dépendance russe

SpaceX renouera ainsi avec une pratique depuis longtemps abandonnée : le retour des astronautes par amerrissage. Après l’abandon des capsules Apollo au profit de la navette spatiale, tous les astronautes revenant de l'espace ont touché terre – que ce soit avec le Soyouz russe ou la navette. 

Depuis l’arrêt de cette dernière en 2011, les astronautes américains sont envoyés dans l’espace grâce aux vaisseaux russes – les seuls actuellement capables de transporter des humains, au prix de 81 millions de dollars le ticket. La NASA place donc des espoirs élevés dans ce nouveau vaisseau.  Si le test est réussi, le Crew Dragon sera le nouveau moyen d’accès à l’espace de l'agence spatiale américaine. En plus de s’affranchir de la dépendance russe, la facture devrait baisser. De quoi, peut-être, viser plus loin que l’ISS ?

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte