Amendes de 5, 7 milliards de dollars pour cinq banques aux USA

NEW YORK/WASHINGTON (Reuters) - Les autorités américaines ont infligé à cinq des plus grandes banques mondiales des amendes d'un montant global de 5,7 milliards de dollars (5,1 milliards d'euros) et quatre d'entre elles ont accepté de plaider coupable de manipulation des taux de change, a annoncé mercredi le ministère américain de la Justice.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Amendes de 5, 7 milliards de dollars pour cinq banques aux USA

La cinquième banque concernée, UBS va quant à elle plaider coupable de manipulation de taux d'intérêt de référence, a-t-il précisé.

Les groupes américains JPMorgan Chase & Co et Citigroup débourseront respectivement 550 millions et 925 millions de dollars d'amendes judiciaires.

Les britanniques Barclays et Royal Bank of Scotland s'acquitteront respectivement de 650 millions et 395 millions d'amendes.

Le montant total de 5,7 milliards annoncé inclut 1,6 milliard d'amendes infligé séparément aux cinq groupes par la Réserve fédérale.

Barclays paiera par ailleurs 1,3 milliard de dollars supplémentaires au Département des services financiers de l'Etat de New York, à la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) américaine et à la Financial Conduct Authority (FCA) britanniques, ont précisé les autorités.

Dans le cadre de l'accord avec le régulateur du secteur bancaire de l'Etat de New York, Barclays a accepté de licencier huit salariés impliqués dans la manipulation de taux de change.

(Karen Freifeld et Lindsay Dunsmuir, Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS