Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Amazon veut rendre l’intelligence artificielle accessible au plus grand nombre via son cloud

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

A l’occasion de son évènement Re :Invent, Amazon Web Services lance six services cloud d’apprentissage automatique. Objectif : rendre le développement d’applications d’intelligence artificielle accessible à tout le monde en seulement un clic.

Amazon veut rendre l’intelligence artificielle accessible au plus grand nombre via son cloud
Andy Jassy, PDG d'Amazon Web Services
© Amazon Web Services

L’intelligence artificielle a été le thème vedette de « Re :Invent », l’évènement annuel d’Amazon Web Services qui rassemble à Las Vegas, aux Etats-Unis, du 27 novembre au 1 er décembre 2017 quelque 43 000 personnes parmi ses clients, prospects et partenaires. Le bras armé d’Amazon dans le cloud en a profité pour introduire cinq services d’apprentissage statistique automatique (Machine Learning) et un service d’apprentissage profond (Deep Learning), le premier au monde à se nourrir sans fil de données d’une caméra vidéo. L’objectif du numéro un mondial du cloud d’infrastructure est de rendre accessible au plus grand nombre le développement d’applications d’intelligence artificielle.

Une démarche encore complexe

Le Machine Learning n’est pas quelque chose de nouveau pour le géant mondial de l’e-commerce. « Cela fait 20 ans que nous le mettons en oeuvre chez Amazon dans les recommandations d’achat, la gestion des stocks, le pilotage des drones de livraisons ou encore l’assistant vocal Alexa, rappelle Andy Jassy, directeur informatique d’Amazon et PDG d’Amazon Web Services. Et pourtant, la technologie en est encore loin de la maturité. La mise en œuvre du Maching Learning reste trop complexe, trop fastidieuse et trop couteuse en ressources. La frustration est telle qu’elle pousse beaucoup de développeurs à abandonner leurs projets au milieu du chemin. »

Amazon Web Services veut tirer profit de l’expérience d’Amazon et de la force de frappe du groupe sur le sujet pour simplifier l’entrainement des modèles, accélérer la phase d’apprentissage et rendre le Machine Learning accessible. « Nous avons investi des tonnes de travail et mobiliser des équipes pendant des mois pour optimiser les modèles avec pour résultats de rendre leur entrainement 10 fois plus rapide et leur mise en œuvre dans des applications beaucoup plus simple et plus efficace. Avec notre nouveau service de Maching Learning Amazon SageMaker, le développeur n’a plus qu’à entrer ses spécifications dans le modèle, l’apprentissage se fait en un clic. C’est un changement énorme par rapport à ce qui se faisait jusqu’ici.»

Grande capacité d'accélérateurs graphiques de calcul

Amazon Web Services a dû au préalable mettre son infrastructure au niveau avec des accélérateurs de calcul graphiques, indispensables aux tâches d’apprentissage très gourmandes en données. « Nous disposons probablement aujourd’hui de la plus grande capacité d’accélérateurs de calcul parmi les acteurs du cloud et de l'internet avec des processeurs graphiques, revendique Adrian Cockcroft, vice-président en charge de la stratégie d'architecture cloud. Nous avons dans ce domaine un partenariat stratégique avec Nvidia, fournisseur de processeurs graphiques dédiés au Machine Learning.  Pour des applications spécifiques et pointues, nous offrons également comme accélérateurs de calcul des circuits logiques programmables FPGA de Xilinx, principal fournisseur mondial de cette technologie. »

Amazon n’a pas encore franchi le dernier palier en développant son propre Asic (circuit intégré créé sur mesure) dédié à certaines tâches d’intelligence artificielle comme Google le fait avec sa puce TPU (Tensor Processing Unit). « Nous avons la capacité de le faire, affirme Andy Jassy. Avec la société israélienne Annapurna Labs rachetée par Amazon en 2015, nous avons les compétences nécessaires pour la conception de puces de cette nature. Mais nous pensons pas que cela soit la bonne solution. Jusqu’ici nous l’exploitons pour créer le moteur de certains des équipements réseaux clés de nos datacenters. »

Services clés en main de reconnaissance d'image

Amazon Web Services ne se contente pas d’agir sur les couches d’infrastructure et de plateforme de développement. La filiale du groupe de Jeff Bezos va plus loin en proposant aussi des services cloud clés en main de reconnaissance d’image, de reconnaissance de vidéos, de transcription de fichiers audio en texte, de traduction de texte et d’analyse de texte. Ils tirent tous leurs performances du Machine Learning. Les développeurs peuvent les utiliser pour créer rapidement des applications d’identification des visages, des objets ou des activités, de suivi des individus ou de détection de contenu. Les services linguistiques de transcription et traduction sont disponibles aujourd’hui en anglais et espagnol. Andy Jassy promet l’arrivée bientôt d’autres langues.

La révolution de l’intelligence artificielle, qui se cantonnait jusqu’ici aux besoins internes des géants d’internet, se met ainsi à la disposition de tout l’écosystème d’Amazon. Et le cloud s’impose comme le moteur de cette dissémination à grande échelle. Après l’internet des objets ou l’analyse de la data, l’intelligence artificielle devient un enjeu important dans la bataille qui oppose les quatre géants américains qui dominent le cloud mondial : Amazon, Microsoft, Google et IBM.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle