Amazon France accepte de reporter le Black Friday "si cela permet de rouvrir les commerces"

, , , ,

Publié le , mis à jour le 20/11/2020 À 08H25

Les partisans de la réouverture des magasins viennent d'obtenir un puissant allié. Le 19 novembre, Amazon France s'est dit favorable au report du Black Friday. À une condition : que cela permette de rouvrir les commerces au 1er décembre.

Amazon France accepte de reporter le Black Friday si cela permet de rouvrir les commerces
Frédéric Duval, directeur général d'Amazon France. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier
© POOL

Le directeur général d'Amazon France a annoncé jeudi 19 novembre le report de l'opération promotionnelle du "Black Friday" au 4 décembre, sous réserve d'une réouverture des commerces avant cette date. "Nous avons décidé de reporter le Black Friday, si cela permet de rouvrir les commerces avant le 1er décembre. Cette année, le Black Friday aura donc lieu le 4 décembre", a déclaré Frédéric Duval sur la chaîne de télévision TF1.

Une réunion entre le gouvernement et les acteurs du commerce

Les acteurs de la grande distribution, du commerce et du commerce en ligne s'étaient auparavant dits favorables à l'idée de décaler d'une semaine l'opération, à condition que les commerces rouvrent d'ici là, selon le ministère de l'Économie et des Finances. Les conditions à remplir pour parvenir à cet objectif vont être étudiées, a précisé Bercy dans un communiqué diffusé après une réunion entre le ministre Bruno Le Maire et les principaux acteurs du secteur. Une nouvelle réunion est programmée vendredi 20 novembre à 15h00.

Bruno Le Maire s'est prononcé mercredi 18 novembre pour décaler cette opération commerciale privée, organisée chaque année à l'approche des fêtes de fin d'année, en raison des risques sanitaires liés à la pandémie de Covid-19. Les commerces dits non essentiels sont fermés en France depuis le 30 octobre, dans le cadre du nouveau confinement national prévu au moins jusqu'au 1er décembre.

Carrefour et Leclerc se disent d'accord

Une porte-parole de Carrefour a indiqué que le numéro un européen de la distribution avait accepté de suspendre ses opérations commerciales liées au Black Friday. "Un échange téléphonique a eu lieu entre [le PDG] Alexandre Bompard et Bruno Le Maire afin de favoriser l'ouverture des petits commerces. Alexandre Bompard a dit accepter de suspendre l'opération Black Friday du 27-29 novembre", a-t-elle déclaré.

Michel-Edouard Leclerc, président du groupement de distributeurs indépendants du même nom, a indiqué pour sa part sur Twitter que les adhérents Leclerc se rallieraient à une démarche collective qui irait dans le sens d'un report du Black Friday en contrepartie de l'ouverture des magasins le 28 novembre. "Pour des raisons sanitaires, les centres E.Leclerc défendent l'idée d'une réouverture de TOUS les commerces (petits et grands) le plus en amont possible des fêtes de Noël. Cela permettrait d'éviter des cohues", a-t-il tweeté.

Casino n'a pas fait de commentaire sur le sujet. L'association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir a réagi sur Twitter aux discussions sur le Black Friday en estimant que le gouvernement devrait avant tout chercher à "encadrer ce genre de promotions bidon".

Avec Reuters (Dominique Vidalon, Claude Chendjou et Jean-Philippe Lefief, édité par Gwénaëlle Barzic)

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte