Technos et Innovations

Amazon.com se lance dans le jeu vidéo social

, , , ,

Publié le

Le géant du Web crée un studio de développement de jeux vidéo et lance un premier titre sur Facebook. Il entend ainsi se diversifier sur un secteur en pleine croissance, où sont présents des acteurs comme Zynga ou Electronic Arts. Ce marché des jeux sociaux devrait atteindre les 5 milliards de dollars en 2015.

Amazon.com se lance dans le jeu vidéo social © Amazon

Amazon.com diversifie son activité de vente en ligne en devenant studio de développement de jeux vidéo. Le géant du net vient ainsi de créer une nouvelle entité baptisée "Amazon Game Studios" qui propose un premier titre : Living Classic.

Le cybermarchand n'a pas l'intention d'aller jouer sur le terrain de gros éditeurs comme Konami et de réaliser des jeux pour consoles ou PC. Plus modestement, Amazon.com cible le marché en plein essors des jeux Flash en ligne et plus précisément ceux à dimension sociale, qui ont récemment fait leur arrivée sur Facebook, Myspace ou Google Plus.

"Pourquoi Amazon fait des jeux sociaux, vous demandez-vous ? Bonne question ! Nous savons que beaucoup de nos clients aiment les jeux vidéos, dont les jeux sociaux gratuits en ligne", explique le géant du net sur le blog officiel du studio. "Et grâce à notre savoir-faire, nous pensons pouvoir proposer une grande expérience de jeu à nos clients, avec des titres accessibles et auquel vous pourrez jouer autant que vous voulez".

En l'état, le premier titre est en effet un jeu très accessible, plutôt dédié aux jeunes joueurs. Living Classic permet de découvrir des classiques de la littérature pour enfants, tels qu'Alice au pays des merveilles, Le magicien d'Oz ou encore Le roi Arthur. Le joueur doit cliquer le plus rapidement possible sur des objets en mouvement affichés dans une scène du classique littéraire.

En marquant suffisamment de points, il débloque le tableau suivant. Il peut également acheter de la monnaie virtuelle pour débloquer notamment de nouveaux tableaux, avec sa véritable carte de crédit (recharges de 1 à 100 dollars). Disponible sur le réseau social Facebook, le joueur peut partager ses résultats avec d'autres utilisateurs et les inviter à jouer. Ce mercredi 8 août, déjà près de 19 000 joueurs étaient en train de jouer à ce jeu sur le premier des réseaux sociaux mondiaux.

Amazon précise qu'outre les réseaux sociaux, son studio devrait également développer des jeux spécifiquement pour sa tablette Kindle Fire. Par ailleurs, le géant du Web annonce sur son site qu'il recrute des développeurs pour son studio.

Amazon marche sur les platebandes de Zynga

Contacté par L'Usine Nouvelle, Amazon France n'a pas été en mesure de nous répondre sur ce sujet. Difficile donc en l'état de connaître la stratégie d'Amazon Game Studios. Mais ce qui est certain, c'est qu'elle s'inspire de celle de Zynga. Cet éditeur californien de jeux vidéo sociaux, fondé en 2007, possède déjà un catalogue d'une quarantaine de jeux sociaux, proposés sur Facebook, Myspace ou Google Plus.  Son modèle économique est également de proposer des jeux accessibles gratuitement mais pour lesquels le joueur va payer pour accéder à des extensions et niveaux supplémentaires. Autre source de revenus : la publicité. Les réseaux sociaux hébergeant les jeux, reversent une partie de leurs recettes publicitaires à Zynga.

Entré en bourse en décembre 2011, Zynga était alors capitalisé à 1 milliard de dollars. Mais il connaît aujourd'hui des jours plus difficiles. Le titre plonge depuis mars dernier face à une baisse de la popularité de ses produits. L'action est ainsi passée de 15 dollars, il y a cinq mois, à seulement 3 dollars début août. Et l'entreprise affiche une perte de 22,8 millions de dollars, pour son exercice 2011, contre un bénéfice de 1,4 million un an plus tôt.

Mais Zynga reste confiant et assure que c'est une mauvaise passe, face à un marché de plus en plus concurrentiel. Le pionnier du secteur se fait en effet grignoter des parts de marche par le géant de l'édition de jeux Electronic Arts, qui a racheté en juillet 2011 : PopCap Games, autre spécialiste des jeux sur réseaux sociaux.

Tous les analystes du secteur continuent à dire que les jeux sociaux restent un segment à fort potentiel. D'après la société d'études américaine Park Associates, ce marché doit quintupler entre 2010 et 2015 pour atteindre alors un chiffre d’affaires global de 5 milliards de dollars.


Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte