Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Amada va investir 12 millions d'euros pour faire de Charleville son pôle logistique européen

, , , ,

Publié le

Le leader mondial de la machine-outil Amada réaffirme consolide son site de production de Charleville-Mézières (Ardennes). D'ici 2016, cette usine investira 12 millions d'euros pour accueillir le nouveau centre européen de stockage de machines d'Amada Europe.

Amada va investir 12 millions d'euros pour faire de Charleville son pôle logistique européen © D. R.

Les entreprises citées

Après avoir déjà investi 8 millions d'euros sur son site de production de Charleville-Mézières (Ardennes) avec notamment l'installation d'un deuxième centre d'usinage qui va lui permettre de doubler sa capacité de production et la création d'un magasin pour les pièces détachées, le groupe Amada va bientôt poursuivre ce plan de développement en procédant cette fois à l'extension de l'unité carolomacérienne, laquelle aura alors une véritable fonction de gestion de la chaîne d'approvisionnement (supply chain management).

Le conseil général des Ardennes a levé l'ultime obstacle pour cet agrandissement en vendant pour 334 000 euros au géant nippon un terrain de deux hectares, mitoyen à son usine. L'endroit va être prochainement dépollué et aménagé, ce qui nécessitera un coût supplémentaire de 307 000 euros. Ensuite, Amada engagera la deuxième phase d'un plan global d'investissement qui, étape par étape, représentera à terme 20 millions d'euros.

Douze millions d'euros restent à injecter d'ici 2016. En 2015, ce chantier de modernisation d'envergure sera marqué par la relocalisation de la société Wheelabrator, qui loue actuellement un bâtiment de 3000 mètres carrés dans l'enceinte de l'usine Amada et par la construction d'un centre logistique de 8000 mètres carrés entièrement adapté au marché européen.

Plus de rénovations et 50 emplois futurs

Par la suite, Amada qui a l'ambition de devenir le numéro un européen bouclera ce cycle de croissance en élevant des halls industriels et de bureaux sur une superficie de 4 000 mètres carrés, en rénovant 5 000 mètres carrés de locaux construits dans les années 1970 et en créant 12 000 mètres carrés de chaussées et parkings.

Présent depuis 1973 dans les Ardennes où il avait alors repris Sisson-Lehmann, Amada emploie actuellement 110 salariés à Charleville-Mézières dans la fabrication de machines de découpe laser et de poinçonnage. Cinquante emplois de monteurs, électriciens, câbleurs, usineurs, responsable logistique et magasiniers seront créés d'ici 2017.

Depuis quelques mois, les structures françaises d'Amada ont connu quelques nouveautés avec la promotion de Jean-François Vannier, ancien responsable du site ardennais, au poste de directeur-général adjoint d'Amada Europe et les nominations de deux nouveaux directeurs de site à Charleville-Mézières et Auffay (Seine-Maritime). A savoir : David Schirmer et Anthony Godel.

Pascal Remy

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle