Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Altran renoue avec les bénéfices

, ,

Publié le

Le groupe de conseil en technologies a enregistré un bénéfice net de 6,9 millions d'euros au premier semestre 2008, contre une perte de 4,5 millions à la même période un an plus tôt.

Le ciel s'éclaircit pour Altran, l'un des principaux cabinets français de conseil en technologies, aux cotés notamment d'Alten, de Capgemini et de Sogeti. Le groupe, qui emploie environ 18 000 collaborateurs à l'international, vient d'annoncer un chiffre d'affaires de 831,1 millions d'euros pour les six premiers mois d'année, en hausse de 5,3% par rapport au premier semestre 2007 (789,5 millions d'euros). Il fait par ailleurs état d'un bénéfice de 6,9 millions d'euros sur cette même période, contre une perte de 4,5 millions l'an dernier.

Bonnes performances en France

Sur les six premiers mois de l'année, la croissance du chiffre d'affaires a été particulièrement soutenue en France (+8,3%), en Italie (+11,9%), en Espagne (+6%), en Suède (+21,9%) au Brésil (+19,4%) et sur la zone couvrant l'Asie et la Moyen-Orient (+89,8%). En revanche, le Royaume-Uni pâtit d'un « impact négatif de change », selon Altran, qui précise que le chiffre d'affaires de sa filiale britannique est en retrait de 8,3% par rapport au premier semestre 2008. Quant aux Etats-Unis - qui progressent de « 12% hors impact de change et de variations de périmètre » - ils font semble-t-il toujours face à « des difficultés de positionnement de la filiale CSI », spécialisée dans les activités d'audit liées à Sarbanes Oxley, la loi américaine sur la sécurité financière.

Les résultats « globaux » n'en demeurent pas moins encourageants pour Altran, qui estime dans un communiqué que son « action de réduction des coûts indirects » (ou frais généraux) « a permis de poursuivre l'amélioration de la productivité ». Ces coûts indirects représentent 24,2% du chiffre d'affaires du groupe au premier semestre 2008 contre 27,4% un an plus tôt. Et Altran souhaite réduire la part de ces frais dans son chiffre d'affaires à environ 20% à moyen terme.

Augmentation de la dette

Reste une ombre au tableau : celle de la dette nette, qui atteint 374,2 millions d'euros au 30 juin 2008, contre 359,5 millions fin 2007. Le groupe, qui a réalisé une augmentation de capital de 130 millions d'euros début juillet auprès du fonds Apax Partners, ne semble pas s'en inquiéter outre mesure. Selon l'AFP, son PDG, Yves de Chaisemartin, vient d'ailleurs d'affirmer lors d'une conférence de presse avoir « les moyens pour des opérations de croissance externe ».

Christophe Dutheil

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle