Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Altran porté par sa croissance externe

, , ,

Publié le

Le groupe français d’ingénierie et de conseils en technologie Altran affiche un chiffre d’affaires en hausse de 12,1 %, à 1,633 milliard d’euros.

Altran porté par sa croissance externe © Altran

Les résultats annuels d’Altran sont plutôt bons. La bonne progression du chiffre d’affaires (12,1 %) est due en grande partie à la croissance externe, grâce notamment à l’intégration de l’allemand IndustrieHansa, spécialisé dans l’automobile, l’aéronautique et l’énergie, acquis au début 2013. Fin 2013 le groupe a également mis la main sur Scalae AB, un spécialiste suédois du développement de produits dans les secteurs du design industriel, du génie mécanique et de la production électronique. Et lorsque les acquisitions sont difficiles, comme en Chine, il privilégie les joint-ventures, avec Launch Automotive Design à Shanghai et Beyondsoft Technologies à Beijing.

55 % des ventes à l’international

Plus de 55 % des ventes sont réalisées à l’international, pour leur très grande partie en Europe. L’aéronautique, l’espace la défense et le ferroviaire ont progressé en France et en Grande-Bretagne. L’automobile et les transports sont en hausse en Allemagne, en Italie et en Suède et le secteur s’est réveillé en France au second semestre. La pharmacie progresse aussi, alors que l’énergie et les télécoms sont en petite forme en Europe.

Le résultat net ressort à 65,8 millions d’euros en hausse de seulement 1,3 %, alors que le résultat opérationnel courant a progressé de 14,4 % à 143 millions. Cela résulte des coûts de restructuration qui ont presque triplé en 2013, à 35,8 millions d’euros.

Objectif : 2 milliards en 2014

Pour autant, le groupe anticipe un retour de la croissance en France cette année. Mais il ne compte pas renoncer à la croissance externe. En Europe, le Royaume-Uni et l’Allemagne sont toujours privilégiés, à l’international, les États-Unis (où il vient de signer le rachat de l’américain Foliage, un spécialiste du développement de produits innovants) et l’Inde sont particulièrement ciblés.

Le groupe doit "continuer à être sélectif dans les acquisitions" souligne Philippe Salle, le PDG. Sélectif, mais volontaire, car dans les objectifs du plan stratégique, Altran vise toujours les 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2015 ! 

Didier Ragu

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle