L'Usine Aéro

Altran fait atterrir les avions plus vite à Londres

Hassan Meddah , ,

Publié le

Grâce à la plateforme de gestion des vols iFacts, les contrôleurs aériens britanniques gagnent en temps et en efficacité. Avec cet outil maison, la société de conseil en technologies Altran espère convaincre de nouveaux clients au salon du Bourget.

Altran fait atterrir les avions plus vite à Londres © D. R.

A Londres, les aiguilleurs du ciel savent prédire l’avenir… des avions en phase d’approche. Et pour la sécurité des passagers, ce n’est pas grâce à une boule de cristal. Depuis quelques mois, ils disposent d’un nouvel outil informatique de prédiction des vols en approche. Ils peuvent estimer la position des appareils 18 minutes au delà de l’instant présent contre seulement 2 min avec l’ancien système.

"Notre plateforme iFACTS collecte l’ensemble des données pour estimer la trajectoire de l’avion. Ces données proviennent des radars au sol, de l’avion et des avions aux alentours ainsi que des données météorologiques", explique Sébastien Renouard directeur de la division aéronautique et espace chez Altran, société de conseil en technologies.

un outil du programme SESARE

Cette plateforme a été retenue fin 2010 par la National Air Trafic Services (NATS), l’autorité de trafic aérien au Royaume-Uni. NATS gère plus de 2millions de vols par an transportant plus de 200 millions de passagers. Le nouveau système couvre 50% des secteurs aériens définis dans le pays.

En s’appuyant sur cette vitrine et son savoir faire dans le domaine des logiciels embarqués critiques, Altran espère désormais convaincre d’autres clients. "Nous sommes en discussion avec d’autres autorités de trafic aérien", confie le dirigeant.

Cette brique technologique sera l’un des outils possibles du programme européen SESAR (Single European Sky ATM research) de modernisation de la gestion du trafic aérien. Outre les désagréments pour les passagers, les retards coutent entre 1 et 2 milliards d’euros par an aux compagnies aériennes.

Le pilotage de ce programme a été confie a Airbus. Son objectif : faire face a la montée du trafic aérien, de l’ordre de 5% par an,  tout en améliorant la sécurité. La phase de déploiement devrait s’étendre de 2013 a 2020.

Accédez à toute l’information UsineNouvelle.com sur l’édition 2013 du salon du Bourget

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte