Altran enregistre une perte nette de 45,5 millions d’euros

,

Publié le

Malgré tout, le groupe de conseil en technologies prédit une croissance profitable pour 2012, s’appuyant sur une rentabilité opérationnelle record en 2011.

Altran enregistre une perte nette de 45,5 millions d’euros © Fotolia

Le groupe justifie ce 12 mars sa perte nette par la cession de sa filiale, le cabinet de conseil en stratégie Arthur D. Little. Elle atteint 45,5 millions d’euros contre 26 millions d’euros en 2010. Selon le groupe, avant résultat des activités abandonnées, son résultat net est positif à 5,4 millions d’euros.

Altran a par ailleurs enregistré une rentabilité opérationnelle de 8%. Et ce, pour la première fois, assure le PDG du groupe Philippe Salle, lors d’une conférence téléphonique de présentation des résultats ce 12 mars. Le patron du groupe est arrivé en juin dernier pour remplacer Yves de Chaisemartin, évincé par l’actionnaire principal Apax Partners.

Le groupe a depuis lancé un vaste plan de recentrage. Il s’intéresse notamment à une concentration sur six pays en Europe et deux en Asie, un recentrage sur deux métiers et une réduction des coûts. L’objectif du groupe est notamment d’atteindre un chiffre d’affaires de plus de deux milliards d’euros en 2015, contre 1,4 milliard en 2010. Début février, Altran avait annoncé un chiffre d'affaires de 1,42 milliard d'euros pour l'année 2011, stable sur un an.

Pour 2012, le groupe se dit "attentif à l’évolution du contexte économique global et vigilant sur une situation générale encore incertaine". Mais il estime qu’il pourra "enregistrer une croissance profitable de son activité".

"En janvier, tous les pays sont positifs. Le premier trimestre sera très bon car le démarrage de l'année 2012 est déjà fort: nous enregistrons une croissance de 8% sur janvier et février, a souligné Philippe Salle. On sent tout de même que les clients sont réticents, surtout en France et dans la zone Europe du sud. 2012 sera une année en demi teinte car ces pays-là seront difficiles, mais en croissance tout de même. Quant à l'Europe du nord, elle sera en croissance forte".

Sur l’année 2012, le groupe prévoit notamment plus de 4 000 recrutements bruts. Soit au total entre 500 et 1 000 recrutements pour l’année en cours.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte