Altran clôt une année 2018 mouvementée avec ses objectifs atteints

Malgré une année marquée par l’intégration mouvementée d’Aricent, l'ingénieriste Altran se félicite d’une "performance robuste" en 2018.

 

Partager
Altran clôt une année 2018 mouvementée avec ses objectifs atteints
Dominique Cerutti, PDG d'Altran

Un an après l’acquisition d’Aricent par Altran, l’ingénieriste français fait un premier bilan. Lors de la présentation de ses résultats, le 28 février, le groupe a vanté "une performance robuste", malgré une année marquée par l’intégration difficile de l’entreprise californienne.

Cette acquisition s’est notamment traduite par une baisse de 38% du bénéfice net d’Altran en 2018. L’entreprise a d’ailleurs prévu que son chiffre d’affaires du premier trimestre 2019 en serait "quelque peu impacté". Elle mise sur le dynamisme de son activité pour rattraper son retard au cours de l’année.

Année mouvementée

Pour Dominique Cerutti, PDG d'Altran, les objectifs de cette année ont été remplis, malgré plusieurs déconvenues, comme la découverte de 10 millions d’euros de commandes fictives chez Aricent, en juillet.

L’absorption de l’entreprise, mêlée à des effets de saisonnalité, avait par ailleurs entraîné, en septembre, l’annonce d'un flux de trésorerie disponible en chute libre au premier semestre. La mise en place d’un "plan d’actions sur le cash" a permis de dégager 307 millions d'euros de flux de trésorerie au second semestre, ramenant le flux total sur l'année à 82 millions d’euros.

Croissance et désendettement

"Nous avons réalisé avec succès croissance du chiffre d'affaires et de la marge, désendettement, intégration et rétablissement des marges d’Aricent", s’est félicité Dominique Cerutti, dans un communiqué.

L'ingénieriste a ramené son endettement à 3 fois l’Ebitda (excédent d’exploitation), contre 4,2 début 2018. Son chiffre d’affaire affiché est en hausse de 27%, dont 8% de croissance organique, à 2,9 milliards d'euros, contre environ 2,3 en 2017. Sa marge opérationnelle, elle, est supérieure de 41% à celle de l’année précédente, à plus de 350 millions d'euros.

Touché par une cyberattaque au début de l’année, l’ingénieriste s’est voulu rassurant. Il attend la fin du premier trimestre pour en dévoiler l’impact financier, mais a d’ores et déjà estimé qu’il devrait "être relativement limité sur l’ensemble de l’exercice 2019".

0 Commentaire

Altran clôt une année 2018 mouvementée avec ses objectifs atteints

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS