Economie

Altran, Arkema, Renault… Le gouvernement épingle sept entreprises pour discrimination à l’embauche

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Le gouvernement a révélé le 6 février les résultats d'une étude sur la discrimination à l'embauche. Sept entreprises sont épinglées pour leurs mauvaises pratiques, dont plusieurs industriels qui ont réagi au rapport.

Altran, Arkema, Renault… Le gouvernement épingle sept entreprises pour discrimination à l’embauche
Selon le gouvernement, une personne ayant nom à consonance maghrébine a 25 % de chance en moins d’obtenir une réponse à sa candidature.
© Rawpixel

“Name and shame”. Jeudi 6 février, le gouvernement a épinglé sept groupes français pour présomption de discrimination à l’embauche : Air France, Accor, Altran, Arkema, Renault, Rexel et Sopra Steria. Certaines de ces entreprises, bien connues dans l’industrie, ont réfuté les accusations.

“Une discrimination significative et robuste”

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte