Altran affiche une belle santé

Le groupe français d’ingénierie et de conseil en technologies Altran publie des résultats annuels en nette progression, nourris par une stratégie active de croissance externe.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Altran affiche une belle santé

"Le groupe affiche des résultats en ligne avec le plan stratégique 2015, établi il y a quatre ans", souligne Philippe Salle, président directeur général d’Altran, malgré une conjoncture peu porteuse. Parti de 1,42 milliard en 2011, lors de l’arrivée du patron, le chiffre d’affaires groupe est passé à 1,75 milliard d’euros l’année dernière. Par rapport à 2013, les ventes ont progressé de 7,6 %. Il est vrai que depuis quelques années les opérations de croissance externe sont allées bon train.

Citons, en 2013, la prise de contrôle de l’allemand IndustrieHansa, spécialisé dans le conseil et l'ingénierie dans les secteurs de l'automobile, de l'aéronautique et de l'énergie, mais aussi de Scalae AB, un spécialiste suédois du développement de produits dans les secteurs du design industriel, du génie mécanique, de la production électronique. Ou l’acquisition il y a un an de Foliage, une entreprise américaine spécialisée dans le développement de produits à forts contenus logiciels. Sans oublier l’intégration du néerlandais Nspyre, fort de 680 experts en développement logiciel et ingénierie mécanique en 2014. Altran s’est également associé à Launch Automotive Design, un des leaders chinois du design automobile. Il détient 51% de l’entité créée, spécialisée dans le domaine de l’ingénierie mécanique et numérique pour l’automobile. Et l’ingénieriste est toujours à la recherche d’acquisitions, "des entités entre 50 et 200 millions d’euros de chiffre d’affaires", annonce Cyril Roger, directeur général délégué.

Accélérateur de start-up et 34 plans industriels

En interne, tout récemment, le groupe a lancé son accélérateur de start-up dont le thème du premier appel à candidature est "les objets connectés au service de nos industries". Les entreprises sélectionnées auront un mentor métier attitré pour établir les échanges et orientations du projet retenu. "Connecter ces start-up à notre réseau d’experts, nos collaborateurs, nos clients et nos partenaires enrichit notre processus d’innovation et illustre notre identité d’Innovation Makers", précisait William Rozé, directeur général. Altran planche sur la plupart des 34 plans de la Nouvelle France Industrielle, et "développe un centre d’expertise au Maroc visant jusqu’à 600 personnes à la fin de l’année et un centre low-cost au Portugal de même ampleur", indique Cyril Roger.

"Tous les pays clés ont généré un résultat opérationnel courant au dessus de 10%, à l’exception de l’Allemagne, du fait des mesures exceptionnelles chez un de nos clients dans l’aéronautique", commente Philippe Salle. "Les premières semaines de 2015 restent sur la même tendance que l’année dernière. Le groupe s’attend donc à une nouvelle année de croissance rentable."

Les 2 milliards de chiffre d’affaires visés dans le plan stratégique sont désormais à portée de main. Une belle façon de tirer sa révérence pour le patron, qui a annoncé son départ pour le mois d’avril.

Didier Ragu

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS