Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Altifort estime être en mesure de sauver l'aciérie Ascoval

, , , ,

Publié le , mis à jour le 10/12/2018 À 08H28

Les 281 salariés de l'aciérie Ascoval de Saint-Saulve (Nord) seront enfin fixés le 12 décembre. Le groupe franco-belge Altifort présentera alors une offre de reprise pour cette usine dont le sort est en suspens depuis le début de l'année 2018. La décision finale du tribunal de commerce de Strasbourg (Bas-Rhin) est attendue le 12 décembre.

Altifort estime être en mesure de sauver l'aciérie Ascoval
Les 281 salariés de l'aciérie Ascoval de Saint-Saulve (Nord) seront enfin fixés le 12 décembre.
© Vallourec

Le groupe franco-belge Altifort a déposé une offre sans clause suspensive qu'il considère à même de sauver l'aciérie Ascoval de Saint-Saulve (Nord), a annoncé le vendredi 7 décembre son directeur général, Bart Gruyaert. La proposition sera présentée le mercredi 12 décembre devant le tribunal de commerce de Strasbourg (Bas-Rhin) qui devrait rendre sa décision finale le jour même.

"L'État a tenu ses engagements. L'État va prêter 25 millions d'euros (sur une enveloppe de 145 millions d'euros) pour compléter les financements privés qu'on a trouvés pour ce projet. Donc, on a le financement pour les cinq années à venir", a déclaré Bart Gruyaert au micro de franceinfo. "Je considère aujourd'hui que tous les éléments sont réunis pour un avis favorable du tribunal", a-t-il ajouté.

Le sort de 281 salariés en suspens

Coentreprise d'Ascometal (60%) et de Vallourec (40%), l'usine de Saint-Saulve a été exclue début 2018 du périmètre de rachat d'Ascometal par le groupe suisse Schmolz + Bickenbach, ce qui a mis de facto le sort de ses 281 salariés en suspens.

En visite dans le Pas-de-Calais le 8 novembre dernier, le président Emmanuel Macron avait promis aux salariés d'Ascoval et à leurs familles que l'État se battrait pour trouver une solution.

Avec Reuters (Elizabeth Pineau, édité par Danièle Rouquié)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle