Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Altia sauve Démarais à Montoire-sur-le-Loir

,

Publié le

Social

Le tribunal de commerce de Blois a rendu son verdict. Il vient d’autoriser le groupe Altia (environ 200 millions d’euros de chiffre d’affaires, 1 700 salariés), l’ex-branche française de l’équipementier allemand Halberg liquidé l’an passé, à reprendre le groupe Démarais, spécialisé dans la conception et la fabrication de cabines de machines agricoles et d’engins de chantier.

La décision a ravi les représentants du personnel puisque le projet du groupe Altia prévoit la reprise quasi-intégrale des trois derniers sites de Démarais : Montoire-sur-le-Loir (Loir-et-Cher), le Mans (Sarthe) et Montreuil-Bellay (Maine-et-Loire), soit environ 280 salariés ; seuls une dizaine de cadres devraient être licenciés.

Démarais, frappé de plein fouet par la crise a vu son chiffre d’affaires fondre de 60 % pour s’établir à environ 40 millions d’euros. La société était en redressement judiciaire depuis juillet 2009. Un premier plan social avait conduit la direction à supprimer 430 postes et à fermer les sites industriels de Marboué (Eure-et-Loir) et de Brie-Comte-Robert (Seine-et-Marne).

En région Centre, Aurélie Vouteau

L'édition 2009-2010 de « L'ATLAS DES USINES » est disponible. Ce hors-série annuel de « L'Usine Nouvelle » propose le classement de 3 753 sites de production de plus de 80 salariés implantés en France. Vous pouvez déjà le commander à notre librairie en ligne en cliquant ici.
 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle