Alternative à AstraZeneca, le vaccin de Pfizer efficace à 91,3% et sans problème de sécurité particulier six mois après la seconde injection

Pfizer et BioNTech ont annoncé jeudi 1er avril que leur vaccin anti-COVID-19 était efficace à 91,3% pour prévenir la survenue de cette maladie due à l'infection par le coronavirus dans les six mois suivant la seconde injection. Ils confirment qu'il confère une solide protection contre le variant sud-africain.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Alternative à AstraZeneca, le vaccin de Pfizer efficace à 91,3% et sans problème de sécurité particulier six mois après la seconde injection
Pfizer et BioNTech ont annoncé jeudi que leur vaccin anti-COVID-19 était efficace à 91,3%.

Pfizer et BioNTech ont annoncé jeudi 1er avril que leur vaccin anti-COVID-19 était efficace à 91,3% pour prévenir la survenue de cette maladie due à l'infection par le coronavirus dans les six mois suivant la seconde injection et confirmé qu'il conférait une solide protection contre le variant sud-africain.

Ces nouvelles données actualisées fournies par le laboratoire américain et la biotech allemande ont été collectées auprès de plus de 44 000 participants âgés de 16 ans ou plus - dont 12 000 ont reçu le vaccin - qui ont été suivis pendant au moins six mois après l'administration de la seconde dose.

Pas de problèmes de sécurité particuliers

Avec davantage de recul post-vaccination, cette nouvelle étape dans les essais cliniques n'a pas mis en évidence de problèmes de sécurité particuliers, les effets indésirables restant comparables à ceux observés jusque là.

"Ces données confirment le profil d'efficacité et d'innocuité de notre vaccin", déclare Albert Bourlat, le PDG de Pfizer, dans un communiqué en précisant qu'il était désormais envisageable de demander une autorisation de mise sur le marché définitive pour ce vaccin, qui bénéficie actuellement d'une autorisation en urgence aux Etats-Unis, par définition temporaire.

Il s'agit également des premiers résultats d'essais cliniques démontrant "qu'un vaccin peut efficacement protéger contre les variants en circulation actuellement, un facteur essentiel pour atteindre l'immunité collective et mettre fin à cette pandémie", note Ugur Sahin, le PDG et co-fondateur de la biotech allemande.

Les deux laboratoires précisent également dans leur communiqué projeter de soumettre ces données détaillées à des revues scientifiques à comité de lecture en vue d'une éventuelle publication.

Avec Reuters (par Carl O'Donnell; Michael Erman à New York et Myriam Rivet à Paris, édité par Blandine Hénault)

Partager

NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    PFIZER
    AVRIL
ARTICLES LES PLUS LUS