Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Alstom remporte le contrat du métro léger automatique de Montréal

, ,

Publié le

Avec son partenaire canadien SNC-Lavalin, le groupe français Alstom a remporté la fourniture d’un système complet de métro léger sans conducteur à Montréal, au Canada. Il y implantera aussi un centre R&D.

Alstom remporte le contrat du métro léger automatique de Montréal
Alstom remporte le contrat du métro léger automatique de Montréal

1,8 milliards d’euros de contrat, dont 1,4 milliard partiront dans la poche d’Alstom, et 400 millions dans celle de son partenaire, le groupe d’ingénierie et de construction canadien SNC-Lavalin. Le constructeur ferroviaire français a annoncé le 12 avril avoir remporté la mise en œuvre du projet de Réseau express métropolitain (REM) à Montréal, au Canada.

Ce contrat comprend un système complet de métro léger automatique et sans conducteur, avec le matériel roulant et la signalisation (212 voitures de métro de type Metropolis d’Alstom, des solutions de contrôle de trains basé sur la communication (CBTC), un centre de contrôle, ainsi que des portes palières, des systèmes de connectivité Wi-Fi) ainsi que les services d’exploitation et de maintenance pour trente ans.

Alstom implantera également à Montréal un Centre d’expertise en R&D des systèmes intégrés de contrôle en mobilité urbaine. "Ce centre regroupera environ 100 professionnels qui auront pour mission de faire avancer notre expertise en s’appuyant sur le savoir-faire montréalais en technologies numériques avancées et en intelligence artificielle, explique le groupe français dans un communiqué. C’est dans ce centre que seront développées les technologies de pointe qui serviront à de nombreux projets d’Alstom à travers le monde."

Déjà une usine et de nombreux autres projets au Canada

Une fois achevé, le REM constituera l’un des réseaux de transport automatisés les plus étendus au monde, indique Alstom, avec 67 kilomètres de voies et 26 stations. Le premier segment du projet est prévu pour entrer en service commercial à l’été 2021. Alstom n’en est pas à son coup d’essai au Canada, où il emploie déjà plus de 400 personnes, notamment dans son usine située à Sorel-Tracy, au Québec. Elle est dédiée à la production de bogies pour des projets nationaux et internationaux.

Le Français doit livrer au Canada une vaste gamme de solutions de mobilité intelligentes : véhicules légers sur rail Citadis Spirit à Toronto et à Ottawa, voitures de métro Azur pour la Société de transport de Montréal (STM) avec Bombardier, trains régionaux Coradia Lint à Ottawa ainsi que des solutions à long terme de maintenance de véhicules et d’infrastructure de transport.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle