Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Alstom reçoit une nouvelle commande de 100 millions d'euros pour le Grand Paris Express

Simon Chodorge , , ,

Publié le

Alstom a reçu une commande supplémentaire pour les futures lignes du Grand Paris Express. Le 29 mars, le spécialiste français du ferroviaire a indiqué qu'il fournirait 23 métros de plus pour plus de 100 millions d'euros à Île-de-France Mobilités et la Société du Grand Paris.

Alstom reçoit une nouvelle commande de 100 millions d'euros pour le Grand Paris Express
Les premiers métros doivent sortir d’usine en 2022 et ils devraient entrer en service d’ici 2024.
© Alstom Design & Styling

Vendredi 29 mars, Alstom a indiqué avoir reçu une commande de 23 métros supplémentaires pour le Grand Paris Express. Cette annonce intervient alors que le chantier bat son plein et ne devrait être complètement terminé qu’en 2030. Passée par Île-de-France Mobilités et la Société du Grand Paris, la commande s’élève à plus de 100 millions d’euros. Les premiers métros doivent sortir d’usine en 2022 et ils devraient entrer en service d’ici 2024.

Jusqu'à 110 km/h sans conducteur

Les 23 métros de trois voitures seront destinés aux lignes 16 et 17 du Grand Paris Express. “Cette levée d’options s’inscrit dans le cadre du marché signé en septembre 2018 : 25 trains de six voitures ont déjà été commandés et sont actuellement en cours de développement sur le site d’Alstom à Valenciennes Petite-Forêt (Nord)”, précise le spécialiste français du ferroviaire.

Les nouveaux métros à roulement fer pourront circuler jusqu’à 110 km/h sans conducteur. Sur les lignes 15, 16 et 17, les nouvelles rames pourront transporter 500 passagers chacune en version trois voitures et 1000 passagers en version six voitures.

350 salariés d'Alstom en France travailleront sur le projet

“Ce sont au total 350 salariés Alstom en France qui travailleront sur ce projet dont 150 ingénieurs expérimentés”, précise Alstom. Le management, les études, le développement, la production, l’assemblage et la validation des trains seront réalisés sur le site Alstom de Valenciennes Petite-Forêt (Nord).

Pour les composants, le développement et la production auront lieu : au Creusot (Saône-et-Loire) pour les bogies (chariots situés sous le véhicule), à Ornans (Doubs) pour les moteurs, à Tarbes (Hautes-Pyrénées) pour les systèmes de traction, à Villeurbanne (Rhône) pour l’électronique embarquée et le système de télémaintenance et à Saint-Ouen-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) pour le design.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle