L'Usine Maroc

Alstom reçoit la commande de 50 tramways supplémentaires pour Casablanca, 100 millions d'euros à la clé

,

Publié le

En prévision de l’extension du réseau, Casa Transports va acheter 50 tramways Citadis à l’industriel français Alstom qui a déjà équipé la première ligne casaouie. Un contrat de 100 millions d'euros dont le principe avait été acté en mai 2014.

Alstom reçoit la commande de 50 tramways supplémentaires pour Casablanca, 100 millions d'euros à la clé
Le contrat s'explique par la création d'une deuxième ligne prévue pour 2018.
© Mustapha Ennaimi

L’extension du réseau de tramway de Casablanca passe en phase active. Du moins coté matériel roulant. Casa Transport, l'autorité délégante vient en effet de passer officiellement commande de nouvelles rames de tramways au groupe Alstom.

C’est ce que vient d’indiquer l'industriel français dans un communiqué publié le mardi 13 octobre dans l’après-midi.

Le marché porte sur la fourniture de 50 tramways Citadis pour une valeur de 100 millions d’euros.

Ce matériel est destiné à équiper la future ligne T 2 dont l’entrée en service commercial est prévu pour fin 2018 mais qui en est encore au stade des études.

Le principe de ce contrat avait été acté en mai 2014 lors d'une rencontre à Paris entre Emmanuel Macron, ministre français de l'Economie et Moulay Hafid Elalamy, ministre marocain de l'Industrie.

Alstom avait déjà fourni les 78 voitures de la première ligne de tramway inaugurée  le 12 décembre 2012 par Mohammed VI et Jean-Marc Ayrault.

Placé sous l’égide des gouvernements français et marocains, ce contrat avait outre Alstom impliqué de très nombreuses entreprises françaises comme Systra pour la maîtrise d'oeuvre, Colas Rail, Spie ou Cegelec.

Depuis, la gestion commerciale de la ligne T1 est assurée par Casa Tram, un groupement mené par la RATP et sa filiale RATP Dev aux côtés de la Caisse de Dépôt et de gestion du Maroc (CDG) et de Transinvest.

30 millions de passagers en 2014
La ligne T1 a compté 30 millions de passagers en 2014 contre 23 millions en 2013. Elle compte 48 stations s'étend sur 31 km et comprend une fourche. L'exploitation et la maintenance sont assurée par Casa Tram, groupement mené par RATP Dev aux côtés de la Caisse de Dépôt et de Gestion du Maroc et de la holding Transinvest. En 2014, Alstom avait rompu son contrat de maintenance avec Casa Tram sur des litiges financiers.

 

Le nouveau contrat sera financé à hauteur de 65% par un prêt français via les fonds de la Réserve Pays Émergents (RPE) et pour le solde soit 35% par des fonds publics marocains.

"Nous sommes ravis de cette nouvelle commande, qui témoigne de la confiance que Casa Transports place dans la solution Citadis d’Alstom. Grâce à cette nouvelle flotte de 124 Citadis, davantage d’usagers à Casablanca auront la possibilité d’emprunter ce mode de transport confortable, écologique, fiable et parfaitement intégré dans la ville", a indiqué Thi-Mai Tran, présidente d’Alstom Transport Maroc, cité dans le communiqué du groupe. Pour rappel, Alstom a aussi fourni les voitures du tramway de Rabat, qui doit également faire l'objet d'une extension.

A Casablanca, les autorités avaient lancé les études pour la ligne T2 fin 2014 après avoir abandonné un projet de métro aérien.

Après avoir gagné les études de l'Avant projet sommaire (APS) de la ligne T2, Systra (RATPSNCF) a gagné en juillet dernier en consortium avec le bureau d'études marocain CID et AREP le contrat de maîtrise d’œuvre pour la réalisation de la ligne T2 et l’extension de la ligne 1, soit un linéaire total de 18 km.

On saura désormais avec certitude quelles voitures vont rouler dessus.

Pierre-Olivier Rouaud

 

Des multiples sites Alstom sollicités
Les tramways Citadis de Casablanca, d’une longueur de 32 mètres, sont couplés pour transporter jusqu’à 606 passagers, rappelle Alstom. Ils sont dotés d'une plancher bas intégral et de 12 portes latérales pour faciliter la circulation des passagers et l’accessibilité. Leur design sera le même que celui des véhicules en circulation. Ils seront fabriqués à La Rochelle. Les autres sites français impliqués étant  Le Creusot pour les bogies, Ornans pour les moteurs, Villeurbanne pour l’électronique embarqué, Tarbes pour les modules de puissance et les coffres disjoncteurs et Saint-Ouen pour le design. Le site de Sesto en Italie fournira le système de traction. Le projet de tramway de Casablanca sera piloté l’équipe d’Alstom au Maroc qui assurera le service après-vente.

 

 

 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte