Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Alstom, plan d'économies, emploi dans le numérique : la revue de presse de l'industrie

Sylvain Arnulf

Publié le

La probable vente de la branche énergie d'Alstom truste les pages "Economie" de tous vos journaux ce matin. On parle également du vote du plan d'économies demain à l'Assemblée et de la journée consacrée à l'emploi dans le numérique sur RTL.

Alstom, "proie" pour les groupes étrangers

 

 

La possible vente d'Alstom (en partie ou en totalité) à un groupe étranger, General Electric ou Siemens, est commentée par tous vos journaux. I>Télé fait le point sur la situation.

Alstom attise les convoitises - Le 28/04/2014 à 07:06

L'opération symbolise "le déclin industriel français", juge Les Echos.

 

 

Le groupe industriel français "ne devrait pas échapper à une vente par appartements", commente le quotidien économique. C'est une mauvaise nouvelle pour l'éxécutif. "Voir l’un des fleurons de l’industrie française passer sous pavillon américain ne peut que déplaire au ministre de l’Economie, héraut du 'patriotisme économique'. Voir Alstom, sauvé de la faillite en 2004 par Nicolas Sarkozy, être vendu par appartements sous la présidence Hollande serait un symbole lourd de conséquences politiques. Difficile cependant d’écarter d’un revers de main l’offre américaine. D’autant que, souligne-t-on, 'Siemens n’a pas réponse à tout'

"Dans les deux cas, c’est bien à un démantèlement d’Alstom que les propositions vont conduire" conclut le journal.

La presse s'interroge, comme Les Echos, sur le "symbole" que constitue cette vente. "Après Péchiney, Arcelor, et plus récemment Publicis ou Lafarge, la France peut-elle laisser partir à l'étranger un nouveau fleuron de son industrie nationale ?" demande Bruno Dive dans Sud Ouest." L'OPA du géant américain sonne comme le début d'une grande braderie", commente Maud Vergnol dans L'Humanité. Le Figaro estime de son côté qu'Arnaud Montebourg a bien fait de monter au créneau. Pour Gaëtan de Capèle, l'Etat "exerce, à bon droit, son devoir de surveillance lorsque les intérêts supérieurs du pays - secteur protégé, technologie sensible, emploi - sont en cause".

 

Retrouvez notre dossier "Alstom va-t-il être dévoré par General Electric ?"

 

L'exécutif tente de rassembler la majorité autour de son plan d'économies

"Déminer" : c'est le mot du jour pour France Info. C'est en effet à une opération de déminage que s'attelle Manuel Valls ce matin. "Il recevra à nouveau une délégation de députés conduite par leur chef de file Bruno Le Roux, avec deux arguments en poche pour les plus modestes : le geste attendu sur les petites retraites, mais aussi un éventuel maintien du plan pauvreté qui devait être reporté", raconte France Info. "Des mesures discutées dès ce soir lors d'un bureau national exceptionnel du PS, qui prendra une position solennelle. Un coup de pression supplémentaire sur les frondeurs", juge la radio. Le vote aura lieu demain, mardi 29 avril.

Une journée pour parler d'emploi dans le numérique

RTL organise ce lundi 28 avril sa 57ème journée pour l'emploi, plus spécifiquement orientée vers l'emploi dans le numérique, en partenariat avec Le Figaro et Syntec Numérique, chambre professionnelle des entreprises du numérique.

La radio estime que lenumérique est "pourvoyeur d'emplois". "35 000 recrutements sont attendus en 2014.Tous les profils sont concernés et recherchés : ingénieurs, étudiants, développeurs, seniors. Paradoxalement, le secteur peine à recruter et n'attire que très peu de femmes (27%). Un véritable décalage entre le potentiel et la réalité du marché alors que plus de 93% des offres sont des CDI, avec de rapides perspectives d'évolutions", synthétise la radio, qui consacrera des reportages à cette thématique toute la journée.

Sylvain Arnulf
 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

28/04/2014 - 09h31 -

ce qui rassurant, c'est de voir que des américains sont toujours prêts à investir dans des sociétés françaises malgré la mauvaise image qu'ils ont de notre modèle social et syndical.
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle