Economie

Alstom : Patrick Kron, droit dans ses bottes

Pascal Gateaud , , ,

Publié le

Le PDG d’Alstom n’est pas du genre à douter de ses choix. Depuis 2003, il n’a eu de cesse de défendre son groupe, quitte, aujourd’hui, à le vendre par appartements pour assurer l’avenir de ses activités et de ses salariés.

Alstom : Patrick Kron, droit dans ses bottes © Eric Flogny - L'Usine Nouvelle

Sommaire du dossier

Patrick Kron ne laisse personne indifférent, pas plus ceux qui l’approchent, que ceux qui l’observent à distance. Qu’ils soient ses alliés ou ses concurrents, ou de simples observateurs, tous affichent des avis tranchés sur le patron d’Alstom. Ce pur produit de la méritocratie française, sorti major de sa promotion à l’Ecole polytechnique, semble en jouer. Dissimulant, le cas échéant, son abattage et sa force de travail par la verdeur de son langage. Ce sexagénaire qui porte beau ne partage pas avec tout le monde sa passion de la musique ancienne.

Arrogant le sauveur d’Alstom, arrivé en 2003 pour redresser un groupe moribond, et qui aujourd’hui sera peut être son liquidateur ? "Il est bagarreur, plaide son entourage. Vous en connaissez beaucoup des patrons de grandes boites qui ne sont pas des gagneurs ?" Au siège de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), les salariés sont dans l’attente. Pour l’instant, aucune critique sur le patron n’a filtré. Beaucoup partagent son constat : le marché d’Alstom a disparu en Europe, il faut préparer l’avenir, quitte à vendre l’essentiel des activités du groupe.

Alors, pourquoi cet effet de sidération après que l’agence Bloomberg a révélé les discussions entre Alstom et General Electric ? Sans doute parce que depuis plus de dix ans, Patrick Kron a fait plus que défendre Alstom. Ce fils d’un couple d’immigrés juifs polonais a incarné un groupe portant une part de l’ADN industriel de la France, de la houille blanche au nucléaire, en passant par les TGV, les trains du quotidien et les tramways. Patrick Kron n’a eu de cesse de défendre son groupe, comme s’il lui fallait se justifier encore et toujours.

Nombre d’interlocuteurs, analystes, journalistes, politiques, ont fait les frais de ses piques, de son humour, de son cerveau qui ne laisse rien passer. Brutal Patrick Kron ? "C’est quelqu’un qui aime rire d’un tas de choses. Mais quand il n’est pas d’accord, il le dit", justifie sa garde rapprochée. Autrement dit, "quand on le cherche, on le trouve". Ce qui ne signifie pas qu’il l’emporte à coup sûr. Dépité que les trains d’Alstom aient été écartés par Eurostar au profit de ceux de Siemens, il a attaqué la décision en justice, quitte à passer pour un mauvais perdant.

Siemens serait-il son ennemi préféré ? Patrick Kron serait-il "viscéralement" antiallemand ? Là encore, son entourage le défend, en rappelant que le groupe exploite plusieurs usines outre-Rhin, au point que "Siemens est moins français que nous sommes allemands, du moins, dans la branche énergie". Un rapprochement avec le géant de Munich serait inacceptable d’un point de vue social. C’est le credo du groupe répété à l’envi depuis plusieurs jours, avant même que Siemens ne se soit invité au bal des prétendants.

Celui qui sauva Alstom en s’alliant avec un certain Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Economie, peut compter sur ses nombreux soutiens dans l’establishment. A-t-il voulu mettre le gouvernement devant le fait accompli ? Certes, le groupe avait publié un profit warning et lancé un plan d’économies et un plan social. Alors, excès d’optimisme ? Doté d’une mémoire "phénoménale", capable de penser "à cinquante trucs en même temps", Patrick Kron n’imaginait pas qu’une fuite viendrait accélérer un processus qui était loin d’être bouclé.

Pascal Gateaud

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte