Alstom optimiste à long terme pour le train à grande vitesse américain

Le groupe industriel français ne cache qu’à court terme, il ne reste plus qu’un seul et unique projet, celui de la Californie.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Alstom optimiste à long terme pour le train à grande vitesse américain

Pierre Gauthier, PDG d'Alstom pour les Etats-Unis et le Canada estime dans un entretien à l’AFP le 11 janvier que les revers de l’administration de Barack Obama pourraient avoir des conséquences sur le développement des trains à grande vitesse aux Etats-Unis.

"A long terme, je suis très optimiste. A court terme, je suis un peu moins optimiste que je l'étais il y a deux ans, parce qu'il ne reste plus qu'un véritable projet à grande vitesse qui est celui de la Californie", explique-t-il.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Barack Obama avait annoncé au début de son mandat son intention de développer un plan d’infrastructures ferroviaires ambitieux, avec le développement de voies à grande vitesse notamment en Floride et en Californie. Mais le nouveau gouverneur républicain de Floride a mis à mal le financement fédéral du projet. "Il y a deux ans, la volonté du gouvernement fédéral était très forte, elle l'est encore, mais pour toutes sortes de raisons, certains projets ne se sont pas devenus réalité", souligne le patron régional d’Alstom.

Il assure pourtant qu’à long terme, "le baril de pétrole est à 100 dollars, il y a un coût économique à la voiture, une continuelle urbanisation, même aux Etats-Unis, donc un besoin de transports publics de plus en plus criant de développer les trains à grande vitesse".

Avec d’autres grands patrons, il a été reçu le 11 janvier à la Maison Blanche pour évoquer les initiatives destinées à rapatrier des emplois délocalisés. Selon Pierre Gauthier, son groupe n’est pas concerné par les relocalisations.

Le patron a estimé que le marché américain restait un "potentiel énorme pour Alstom, tout aussi important que l’Europe dans le domaine des lignes à grande vitesse".

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS