Alstom n'a "pas de certitude" que son projet de fusion avec Siemens aboutisse

Alstom et Siemens parviendront-ils à convaincre les autorités de la concurrence sur leur projet de rapprochement ? Il n'y a "pas de certitude", indique Alstom le 17 janvier. La Commission européenne a indiqué quelques jours plus tôt qu'elle rendrait bientôt son avis sur le projet. De leur côté, les gouvernements allemand et français font pression pour faire accepter la fusion controversée.

Partager
Alstom n'a
Alstom et Siemens parviendront-ils à convaincre les autorités de la concurrence sur leur projet de rapprochement ? Il n'y a "pas de certitude", indique Alstom.

Jeudi 17 janvier, le constructeur ferroviaire français Alstom a exprimé des doutes quant au succès de son projet de rapprochement avec l’entreprise allemande Siemens. Dans un communiqué Alstom indique qu’il n’y a “pas de certitude” que la Commission européenne donne son approbation à l’opération.

Un avis de la Commission européenne d'ici le 18 février

Les commissaires européens doivent rendre leur avis d’ici le 18 février sur la fusion Alstom-Siemens. L’institution redoute en effet les conséquences de ce mariage sur la concurrence pour la fourniture de plusieurs types de trains et de systèmes de signalisation.

Pour rassurer les autorités de la concurrence, les deux sociétés ont proposé de céder une partie de leurs activités. “Les remèdes proposés portent principalement sur des activités de signalisation ainsi que des produits de matériels roulants et représentent environ 4% du chiffre d’affaires de l’entité combinée”, précise Alstom.

Le gouvernement allemand fait pression

Le gouvernement allemand considère que le projet de fusion dans le ferroviaire entre le français Alstom et l'allemand Siemens est important pour préserver la compétitivité du secteur ferroviaire en Europe, a déclaré mercredi 16 janvier un porte-parole du gouvernement allemand.

Il a ajouté qu'il appartenait à la Commission européenne d'en mesurer toutes les implications en termes de concurrence.

Le gouvernement français invoque la concurrence chinoise

Plus tôt mercredi 16 janvier, le porte-parole du gouvernement français, Benjamin Griveaux avait déclaré que l'exécutif européen se rendrait coupable d'une "faute" et d'une "erreur" s'il refusait ce rapprochement, car il se montrerait ainsi incapable de protéger les Européens.

Face à la concurrence notamment chinoise, l'Europe doit être capable de créer des champions industriels, a dit Benjamin Griveaux lors du compte rendu du conseil des ministres.

Mardi 15 janvier, le commissaire européen Pierre Moscovici a déclaré que la Commission prendrait sa décision sur la base d'une analyse objective et non idéologique.

Avec Reuters (Andreas Rinke, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - SOGOFIM

Marché global de performance énergétique dans le cadre du décret tertiaire

DATE DE REPONSE 23/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS