Alstom : la suppression de 320 postes à Belfort toujours pas officialisée

[Actualisé] D'abord attendue pour fin janvier, l'annonce de la suppression de 320 postes sur les 570 de la branche transport d'Alstom à Belfort (Territoire de Belfort) devait être faite officiellement aux représentants des salariés le 26 février au cours d'un comité central d'entreprise, qui a finalement été repoussé.

Partager
Alstom : la suppression de 320 postes à Belfort toujours pas officialisée
Alstom Transport - Usine de Belfort

Actualisation du 25 février : La question de l'avenir du site historique d'Alstom à Belfort (Territoire de Belfort) devait être discutée lors d'un comité central d'entreprise prévu le 26 février, qui a finalement été ajourné. 250 employés de l'industriel français, mais aussi de General Electric (les deux groupes partagent ce site) se sont mis en grève le 24 février pendant deux heures, pour exprimer leur inquiétude quant à de probables licenciements.

Comme pressenti en décembre 2014 par les syndicats CFE-CGC, CGT et CFDT, le plan social concernerait 320 postes sur les 570 du site d'Alstom Transport à Belfort. Les principaux services concernés seraient l'ingénierie et l'industrialisation.

Il était initialement prévu que la direction annonce officiellement un plan de sauvegarde de l'emploi fin janvier, mais un problème de représentativité a empêché le CEE de se tenir. "Fin février, nous pourrons enfin être fixé et savoir si la suppression s'accompagnera d'une procédure de plan social et d'un plan de départ volontaire" précise Olivier Kohler, délégué CFDT.

Des marchés qui pourraient changer la donne

Cette annonce intervient quelques jours après l'attribution à Alstom du gros marché du Grand Paris Express, le plan d'extension et de modernisation des transports en commun franciliens. Alstom vient également de répondre à deux appels d'offres pour la Suisse et les États-Unis "des perspectives qui pourraient changer la donne pour Belfort" espère un représentant syndical.

Avec la confirmation par les actionnaires d'Alstom de la cession de sa branche énergie à General Electric fin décembre, l'avenir du groupe est d'autant plus incertain.

Lucie Thiery

0 Commentaire

Alstom : la suppression de 320 postes à Belfort toujours pas officialisée

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS