Alstom et Siemens proposent de nouvelles concessions à la Commission Européenne

Alstom et Siemens ont soumis à la Commission Européenne de nouveaux "remèdes" pour soutenir leur projet de fusion. L'exécutif européen doit rendre son avis en février sur le projet de rapprochement entre les deux groupes dans le ferroviaire mais pourrait le rejeter à cause de ses effets sur la concurrence. Le 27 janvier, le ministre français de l'Économie a déclaré que "plus rien" ne justifiait un tel refus.

Partager
Alstom et Siemens proposent de nouvelles concessions à la Commission Européenne
Alstom et Siemens ont soumis à la Commission Européenne de nouveaux "remèdes" pour soutenir leur projet de fusion.

Alstom et Siemens ont proposé de nouvelles concessions à la Commission Européenne pour leur rapprochement dans le ferroviaire. "Plus rien" ne justifie un veto de l'exécutif européen à ce projet, a déclaré dimanche 27 janvier Bruno Le Maire.

"Alstom et Siemens viennent de faire de nouvelles concessions à la Commission Européenne pour réaliser cette fusion entre Alstom et Siemens et créer un champion européen du ferroviaire", a dit le ministre français de l'Économie et des Finances. "Plus rien ne justifie un refus par la Commission européenne de la fusion entre Siemens et Alstom."

Des "remèdes" supplémentaires apportés par Alstom et Siemens

Reuters a rapporté le 25 janvier que les deux groupes avaient soumis des "remèdes" supplémentaires à la Commission Européenne pour tenter d'arracher son feu vert à leur rapprochement mais que ces concessions étaient peut-être trop tardives.

Dimanche 27 janvier, la Commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager avait dit à Reuters que la CE examinait les concessions de dernière minute proposées par Alstom et Siemens pour tenter de sauver leur projet de mariage dans le ferroviaire mais que leur initiative intervenait "bien au-delà des délais habituels".

Les deux groupes français et allemand proposent des cessions dans leurs activités de signalisation ainsi que des licences d'exploitation plus longues pour l'utilisation de leurs technologies de train à grande vitesse et ils ont déjà identifié des acquéreurs potentiels, a révélé Bloomberg. Une source a déclaré à Reuters que les groupes français et allemand proposaient notamment de partager pendant 10 ans en Europe la technologie de train à grande vitesse de Siemens, contre cinq ans dans leur première offre.

"Toujours pas de certitude", selon Alstom

Alstom a confirmé ces informations lundi 28 janvier en déclarant qu'il continuait avec Siemens de dialoguer avec la Commission européenne. Alstom précise que cet ensemble de remèdes préserve les fondamentaux économiques et industriels de la transaction.

Le groupe français ajoute qu'il n'y a toutefois "toujours pas de certitude que le contenu de cette proposition sera suffisant pour répondre aux préoccupations de la commission".

Une décision de la Commission Européenne dès le 6 février ?

Ce projet est censé créer un champion européen du ferroviaire face au numéro un mondial chinois CRRC mais la Commission Européenne a exprimé ses inquiétudes quant aux conséquences d'un tel mariage sur la concurrence.

Pour Bruno Le Maire, le raisonnement de l'exécutif européen s'appuie sur une logique qui n'est plus adaptée au contexte économique mondial.

La Commission européenne doit se prononcer sur ce mariage d'ici au 18 février, mais Reuters a rapporté que sa décision pourrait être annoncée dès le 6 février.

Avec Reuters (Bertrand Boucey, édité par Danielle Rouquié)

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Logistique et manutention

Rayonnage à deux côtés pour armoires Raaco

MANUTAN

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

80 - MONTDIDIER

Etudes géotechniques pour la déconnexion de 25HA de surfaces actives du système de collecte de Montdidier en amont du DO13.

DATE DE REPONSE 20/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS