Alstom et DCNS s’allient pour faire flotter l’éolien

Alstom apporte sa turbine Haliade 150 et l’architecte naval DCNS son système flottant. Leur partenariat, soutenu par l’Ademe, vise à réaliser une éolienne flottante de 6 MW en 2017.

Partager
Alstom et DCNS s’allient pour faire flotter l’éolien

Faire flotter l’Haliade d’Alstom, ses centaines de tonnes et son rotor de 150 mètres, paraît relever de la gageure. C’est pourtant ce que visent le turbinier et son nouvel allié DCNS. Les deux industriels ont annoncé ce lundi 13 octobre qu’ils s’associaient pour développer puis commercialiser un système intégré d’éolienne flottante semi-submersible d’une puissance de 6 MW. Leur objectif : "être en capacité de réaliser dès 2017" un tel système, selon le communiqué publié par Alstom et DCNS.

L’Ademe soutient ce projet baptisé "Sea Reed", via l’AMI Briques technologiques, à hauteur de 6 millions d’euros. Un soutien qualifié par Alstom et DCNS "d’étape décisive dans le développement d’une solution compétitive d’éolienne flottante de série". Ce financement permettra de couvrir la première phase d’études et de certification du système.

Optimisation de la production d’électricité

L’architecte naval DCNS apportera le "flotteur" qu’il a développé à l’Haliade 150 d’Alstom. Le turbinier sera en charge des études pour y adapter et y intégrer sa machine, tandis que DCNS mènera les études sur le système complet. Au-delà de la simple stabilité de la structure, l’enjeu est d’être capable d’optimiser la "prise de vent" de l’éolienne – donc sa production d’électricité – quels que soient tangage et roulis. "Notre accord représente la première association au monde entre un architecte naval et un acteur de l’énergie ayant déjà démontré les performances d’une turbine éolienne de grande puissance", a souligné Thierry Kalanquin, directeur de la division Energies et Infrastructures marines de DCNS.

La complexité de cette optimisation et de la logistique nécessaire pour transporter ces énormes structures au large fait que l’éolien flottant est encore à son tout-début. Mais le potentiel est énorme : 3000 à 4000 GW pourraient ainsi être exploités, selon le cabinet de conseil Indicta en s’affranchissant de la limite des 40-50 mètres de profondeur de l’éolien en mer posé.

Manuel Moragues

0 Commentaire

Alstom et DCNS s’allient pour faire flotter l’éolien

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS