Transports

Alstom est prêt à sacrifier son usine du Bas-Rhin pour le rachat de Bombardier Transport

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Alstom veut déminer les inquiétudes de la Commission européenne sur son projet de rachat des activités ferroviaires de Bombardier. Le 9 juillet, l'industriel français a présenté une liste de concessions. Parmi elles : la vente de l'usine de Reichshoffen dans le Bas-Rhin.

Alstom propose de sacrifier son usine de Reichshoffen pour le rachat de Bombardier Transport
Le site Alstom de Reichshoffen est spécialisé dans la construction de trains régionaux.

Alstom présente des garanties pour s’assurer l’acquisition de Bombardier Transport. Jeudi 9 juillet, le groupe ferroviaire français a proposé plusieurs concessions à la Commission européenne, qui doit donner son avis sur cette opération à 6,2 milliards d’euros. Parmi les sacrifices consentis : la cession du site de production de Reichshoffen, situé dans le Bas-Rhin.

“Répondre aux préoccupations de la Commission européenne”

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte