Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Alstom enchaîne les locomotives russes avec son partenaire TMH

Manuel Moragues , , , ,

Publié le

Un nouvel accord entre Alstom et le russe TMH prévoit le développement d’une locomotive de fret pour le marché de l’ex-Union soviétique. Ce sera le troisième modèle des deux partenaires.

Alstom enchaîne les locomotives russes avec son partenaire TMH © DR

EP20, 2ES5 et 2ES20, c’est le tiercé gagnant d’Alstom en Russie. Dernière tirée, la 2ES20 est une locomotive de fret bi-tension. Le constructeur ferroviaire français et son partenaire Transmashholding (TMH), dont Alstom détient 25% du capital, ont annoncé ce jeudi 30 mai la signature d’un accord pour développer ce modèle de locomotive destiné à l’immense marché russe. "Il s’agit du troisième projet de locomotives que nous réalisons en Russie dans le cadre de notre fructueuse coopération avec notre partenaire TMH […] Ce projet s’inscrit dans le programme mené par les chemins de fer russes visant à moderniser 20 000 locomotives d’ici à 2030", a déclaré Henri Poupart-Lafarge, le patron d’Alstom Transport.

Héritage de l’ex-URSS

Plus largement, c’est tout le marché "1520", héritage de l’ex-Union soviétique qui est visé. Alstom et TMH sont déjà en train d’exécuter des contrats portant sur la fourniture de 400 locomotives à la Russie et de 295 locomotives au Kazakhstan. Avec ce nouveau modèle, et malgré les ratés sur les tramways, Alstom poursuit son aventure russe, initiée en 2010 avec le partenariat stratégique avec TMH. Cette holding regroupe quelque 150 entreprises et détient les trois quarts du marché russe. L’accord implique qu’Alstom modernise cette TMH, développe l’ingénierie locale et fabrique sur place.

Le français travaille notamment sur l’usine TMH de Novotcherkassk, où les deux partenaires ont inauguré en avril dernier un site de fabrication dédié aux composants clés des locomotives comme dans les chaînes de traction. Ce site est détenu par une coentreprise créée en 2012, RailComp. Alstom et TMH ont aussi créé un centre d’ingénierie commun, TRTrans,  à Moscou et Novotcherkassk.

Manuel Moragues

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle