Electronique

Alstom déçoit. Quel avenir pour Lucent ? Temps dur pour Shiseido

, , , ,

Publié le

Les plaintes contre Microsoft ont encore perdu un peu de leur vigueur, hier, puisque la moitié des 18 Etats américains qui le poursuivaient en justice sont désormais prêts à signer un accord à l'amiable mis au point par le département de la Justice, annoncent Les Echos. Mais la bataille juridique risque de se poursuivre, car Microsoft a réaffirmé qu'il ne ferait plus de concessions. Et le temps a toujours joué pour lui, note le quotidien. Alstom a perdu 20% en bourse hier, après avoir annoncé des résultats semestriels décevants, indiquent Les Echos. Son bénéfice est en baisse de 11%, et le groupe s'attend à une baisse des commandes et des revenus au second semestre. Quand Gaz de France se mue discrètement en producteur d'électricité : GDF sera finalement le leader du projet de centrale lancé il y a plus d'un an avec Usinor et Air Liquide, à Dunkerque. Le projet, qui prévoit de transformer en électricité les gaz rejetés par le sidérurgiste, a pris du retard. Mais il dotera GDF de 550 mégawatts de capacité, qui lui permettront d'approvisionner des clients industriels souhaitant acheter leur gaz et leur électricité au même fournisseur, explique La Tribune. Electronique : rien ne va plus chez Info Réalité. L'usine de Gundershoffen est placée en redressement judiciaire, et deux filiales d'EGP ont déposé leur bilan. Notamment Silway, qui dispose d'une importante fonderie de silicium en Bulgarie. Ces défaillances interviennent après celles de deux autres filiales, Point Pacific, et Mobile Service Interactif. En 2000, Info Réalité a réalisé 30 millions d'euros de pertes pour 90,7 millions d'euros de chiffre d'affaires. Au début de l'année, le groupe comptait encore 900 personnes, réparties dans une quinzaine de sociétés, rappellent Les Echos. Gemplus reprend espoir. Le n°1 de la carte à puce, atteint par la crise des télécoms, estime que les ventes de cartes SIM pour téléphones mobiles ont atteint leur niveau le plus bas, rapporte le Financial Times. Le mois d'octobre a été meilleur que prévu, a affirmé le P-DG Antonio Perez, avec plus de confirmations de commandes. Lucent peut-il encore garantir sa croissance à long terme ?, se demande le Financial Times. L'équipementier des télécoms, qui en un an a divisé ses effectifs par deux et a cédé nombre de ses activités, affirme que ses technologies et ses produits clés sont toujours là. Cependant, insiste le quotidien, l'effet de ces restructurations se fait aussi sentir aux Bell Labs, le fameux laboratoire dont sont issues les technologies de Lucent. Les dépenses de R&D, qui ont atteint 22% du chiffre d'affaires l'année dernière, se limiteront à 12% l'année prochaine. Le n°4 mondial des cosmétiques, le japonais Shiseido, pourrait rapidement devenir une proie pour LVMH ou L'Oréal, estime La Tribune. En effet, Shiseido n'arrive pas à se redresser (il table sur 120 millions d'euros de pertes cette année). Le groupe japonais réalise encore 80% de ses ventes sur son marché domestique... où sa position ne cesse de s'affaiblir. Sachez enfin que la famille Hewlett votera contre la fusion de Hewlett-Packard avec Compaq. La famille de l'un des fondateurs du groupe, qui détient 5% du capital, estime notamment que le rapprochement avec Compaq augmenterait l'exposition de HP au marché difficile de la micro-informatique. Un obstacle de plus pour cette opération, qui est déjà largement critiquée par les milieux financiers. C'est dans Les Echos. A demain ! 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte