Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Alstom choisit General Electric, et Bouygues... l'Etat

, , , ,

Publié le , mis à jour le 22/06/2014 À 20H47

[ ACTUALISE ]  C'est fait ! Après plusieurs semaines de rebondissement, Alstom a choisi de vendre sa division Energie à l'américain General Electric. Siemens et Mitsubishi ont donc perdu la partie. De son côté l'Etat a négocié une opition d'achat avec Bouygues pour reprendre 20% du capital quand le prix sera bas.

Alstom choisit General Electric, et Bouygues... l'Etat

Sommaire du dossier

Les premiers seront... les premiers ! Après des semaines de feuilleton et de rebondissement, Alstom a décidé de vendre l'ensemble de ses activités Energie au conglomérat industriel américain General Electric. Selon GE, l'opération devrait être bouclé en 2015, compte tenu des différentes procédures auprès des autorités de la concurrence. Le PDG du groupe américain s'est dit impatient de travailler avec les e?quipes d’Alstom "afin de cre?er une entreprise mondiale dans le secteur de l’e?nergie et des re?seaux. Nous sommes e?galement impatients de travailler avec le Gouvernement franc?ais et les actionnaires d’Alstom. Comme nous l’avons de?ja? dit, cette Alliance est bonne pour la France, pour GE et pour Alstom."

 

A LIRE => NOTRE DOSSIER COMPLET SUR LE FEUILLETON DU RACHAT DES ACTIVITES ENERGIE

 

De son côté, l'Etat français a négocié une option d'achat avec Bouygues, l'actionnaire principal du spécialiste français des turbines. Le gouvernement souhaite reprendre à terme 20% du capital d'Alstom afin de conserver un droit de regard sur les activités stratégiques du groupe notamment dans le nucléaire.

 

Malgré la surenchère de Siemens et Mitsubishi ces derniers jours, dans un communiqué, GE assure que son offre reste inchangé. En vue de l’acquisition des activite?s e?nergies et re?seaux d’Alstom, il propose 13,5 milliards de dollars (9,9 milliards d’euros) de valeur d’entreprise et 3,4 milliards de dollars (2,5 milliards d’euros) de tre?sorerie nette, soit un total de 16,9 milliards de dollars (12,35 milliards d’euros). Cette ope?ration entie?rement paye?e en nume?raire repre?sente 7,9 fois l’exce?dent brut d’exploitation des activite?s Energie Thermique, Energies Renouvelables et Re?seaux d’Alstom.

Trois co-entreprises seront créées en 2015 par les deux partenaires :

  • une dans les réseaux en fusionnant les activités de GE et d'Alstom dans ce domaine
  • Une dans les énergies renouvelables avec les activités éoliennes offshore (en mer) et hydroélectriques d'Alstom
  • Une dans le nucléaire et les turbines à vapeur

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle