Alstom Belfort renforce ses effectifs de 100 ingénieurs et techniciens

L’ensemble des activités déployées sur le site historique du groupe bénéficie d’un programme d’embauches de 100 personnes, essentiellement des ingénieurs confirmés. Le développement de nouvelles productions justifie ces recrutements.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Alstom Belfort renforce ses effectifs de 100 ingénieurs et techniciens
Future locomotive de fret Alstom pour le Kazakhstan

Avant la fin de l’année, les effectifs d’Alstom Belfort (Territoire de Belfort) atteindront les 2 900 personnes, soit 100 de plus qu’aujourd’hui. Tous les savoir-faire déployés sur le site historique bénéficient de ce programme d’embauches.

La division transport (620 salariés), qui conçoit et réalise les motrices TGV, ainsi que des locomotives de fret et pour trains de voyageurs, crée une cinquantaine de nouveaux postes. "Nous recherchons essentiellement des ingénieurs confirmés et quelques techniciens", indique Fabien Lamy, le responsable des relations publiques et de la communication pour les sites de Belfort et d’Ornans (Doubs). Les spécialités demandées intéressent la mécanique, l’électrique, l’électrotechnique, l’acoustique, le vibratoire et le schématique.

Le développement sur place de nouveaux produits justifie ces recrutements. Le constructeur ferroviaire engrange en effet contrats sur contrats nécessitant une ingénierie propre. Le plus important concerne le TGV français. Dans les prochaines années, la SNCF attend 170 motrices de son tout nouveau modèle à grande vitesse, baptisé Euroduplex.

Pour le Maroc, les bureaux d’études Belfortins développent une motrice TGV très particulière qui devra supporter d’importantes contraintes climatologiques : fortes chaleurs et vents de poussières particulièrement violents.

EPR et centrale à charbon

Avec l’Etat du Kazakhstan, Alstom Belfort a fondé localement une société commune où elle est majoritaire pour fournir 200 locomotives de fret et 90 à l’usage du transport de passagers. L’entreprise assemblera localement les 10 premières et livrera en kit les dix suivantes. "Toutes les autres seront réalisées dans le pays, mais nous conservons toute la technologie maison", précise Fabien Lamy. En Russie, enfin, l’unité comtoise met au point pour deux types de locomotives (fret et voyageurs) la chaîne de traction qui permet de capter l’électricité. Elle travaille en partenariat sur place avec la société TMH.

La division Power, qui monte des projets clé en main dans le domaine du nucléaire et des énergies fossiles et renouvelables (hydraulique), intègrera également sur l’année une cinquantaine d’ingénieurs et techniciens. Ils seront employés à concevoir et réaliser une centrale à charbon polonaise dans la ville de Rybnik et plancher sur l’EPR de Flamanville, ainsi que celui de Taishan (Chine).

Les ingénieurs, cadres, techniciens et agents de maîtrise représentent aujourd’hui les deux tiers de l’effectif d’Alstom Belfort.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS