Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Alstom Belfort : 320 emplois pourraient être supprimés

Lucie Thiery , , , ,

Publié le , mis à jour le 06/12/2014 À 10H01

En 2015, plus d'un emploi sur deux pourrait être supprimé sur le site historique d'Alstom à Belfort (Territoire de Belfort).

Alstom Belfort : 320 emplois pourraient être supprimés © D.R.

Les entreprises citées

La nouvelle n'a fait l'objet d'aucune annonce officielle. Pourtant, selon les syndicats CFE-CGC et CFDT, un plan social est envisagé d'ici janvier. Il toucherait les activités de fabrication et d’ingénierie du site Alstom Transport à Belfort (Territoire de Belfort). 320 personnes sur les 570 salariés que compte Alstom Transport seraient concernées. Un chiffre confirmé par les représentants locaux des deux sections syndicales. Contactée, la direction du groupe avance "qu'aucun plan de restructuration n'a été annoncé."

Une filière ferroviaire menacée

Pourtant, "depuis 2013, les carnets de commandes sont vides", déplore Didier Lesou, délégué syndical CFE-CGC. Le dernier contrat signé avec la SNCF et portant sur 40 rames de TGV Euroduplex court jusqu'en 2017. "Après cette livraison c'est le flou total."  Pour Olivier Kolher (CFDT) "avec 320 suppressions de poste, l'avenir du site Alstom de Belfort est en jeu." Une inquiétude partagée par Didier Lesou du syndicat majoritaire qui s'interroge aussi sur l'avenir de l'usine d’Aytré (Charente-Maritime), près de La Rochelle. "Si l'activité d'Alstom Transport s'arrête, c'est le savoir-faire ferroviaire français dans son ensemble qui serait directement menacé."

Au-delà du site franc-comtois, c'est toute la filière qui serait touchée par une vague de licenciements. Dans un communiqué en date du 4 décembre, le Président de la Fédération des industries ferroviaires (FIF), Jean-Pierre Audoux précise que "10 000 à 15 000 emplois risquent de disparaître, cinq sites majeurs sont menacés."

Lucie Thiery
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle