Alstom accusé de corruption au Brésil

Sylvain Arnulf , ,

Publié le

Alstom est soupçonné de paiement de pots de vin pour l'obtention de marchés publics au Brésil et d'entente illicite avec ses concurrents. La justice a décidé de bloquer les biens du groupe français dans le pays.

Alstom accusé de corruption au Brésil © Uggboya - Flickr - C.C.

Alstom s'est-il entendu avec ses concurrents pour se partager les marchés publics des métros de Sao-Paulo et Brasilia ? Des soupçons pèsent sur le groupe français, mais aussi sur Bombardier, Mitsui, CAF et Siemens. Ce dernier aurait fourni des éléments à la justice brésilienne en échange de son impunité.

un cartel du métro ?

Ces groupes sont suspectés de s'être partagés de lucratifs marchés publics. Ils se seraient mis d'accord sur les montants de leurs propositions dans le cadre des appels d'offres. Selon le quotidien Folha de Sao Paulo , Alstom aurait versé de l'argent à des partis politiques via des sociétés possédant des comptes offshore. Plusieurs cadres de l'entreprise seraient accusés, toujours selon le journal brésilien, de corruption active, blanchiment d'argent, évasion fiscale et extorsion de fonds. Deux ex-ministres brésiliens seraient également mis en cause.

les biens d'alstom bloqués

Le 7 novembre, la justice du pays a décidé de bloquer les biens d'Alstom au Brésil, estimés à près de 20 millions d'euros. La police fédérale avait réclamé cette mesure dans le cadre de son enquête sur la corruption présumée du groupe français.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte