International

Alstom accorde une remise de 300 millions d’euros à GE pour aider son acheteur

Aurélie M'Bida , ,

Publié le

L’industriel français concède une réduction de 300 millions d’euros par rapport au prix initial fixé à 12,35 milliards, afin de contribuer aux concessions effectuées par General Electric face à l’UE.

Rachat d’Alstom par l’américain General Electric, suite. Pour soutenir GE – qui a proposé des mesures correctives à l’Union européenne quant à son offre de rachat de la branche énergie d’Alstom – le groupe industriel français a annoncé, lundi 28 juillet, avoir concédé à une réduction de 300 millions d’euros du prix de vente de 12,35 milliards d’euros.

La Commission européenne avait en effet étudié, quelques semaines plus tôt, l'impact du rachat de la branche énergie d’Alstom sur la concurrence.  Des réserves avaient été formulées quant à une possible réduction de la concurrence, notamment sur le marché des turbines à gaz.

DES CONCURRENTS POSSIBLEMENT AUDITIONNéS

Sans préciser la nature des concessions octroyées par le conglomérat américain à la Commission, l’industriel français précise dans son communiqué, que "le conseil d'administration d'Alstom a accepté à l'unanimité que le groupe contribue financièrement (…) Les parties poursuivent des discussions constructives avec la Commission sur cette transaction. "

La Commission a jusqu'au 21 août pour décider ou non d'autoriser la plus importante acquisition de l'histoire de GE. La date pouvant être reportée en cas de prolongation de son enquête jusqu'à la mi-septembre, le temps d'entendre les doléances de concurrents.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte