Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Alrosa rejoint De Beers sur sa plateforme blockchain dédiée aux diamants

Franck Stassi , , ,

Publié le

Tracr, la plateforme dédiée à la traçabilité des diamants grâce à la blockchain lancée par De Beers, se renforce avec l’arrivée d’Alrosa dans le projet.

Alrosa rejoint De Beers sur sa plateforme blockchain dédiée aux diamants
La traçabilité est un enjeu majeur pour les professionnels du commerce de diamants.
© Flickr/cc Kim Alaniz

Le russe Alrosa, premier producteur mondial de diamants en volume, a annoncé avoir rejoint De Beers, premier producteur de diamants en valeur, sur la plateforme Tracr. Créee en 2017 par le conglomérat sud-africain et le fonds d’investissement américain BCG Global Ventures, cette plateforme numérique vise à tracer les opérations des acteurs de l’industrie du diamant de la mine aux clients finaux, en ayant recours, comme de nombreux acteurs des matières premières, à la blockchain.

Le britannique Signet Jewelers, le plus grand détaillant mondial de bijoux, contribue ainsi depuis le mois de mai au projet. 100 millions de dollars de diamants bruts sont enregistrés sur la plate-forme depuis le lancement du projet pilote en janvier 2018.

Lutter contre les "diamants de sang"

"La traçabilité est la clé du développement futur de notre marché. Il contribue à assurer la confiance des consommateurs et à combler les lacunes en matière d’informations, permettant aux utilisateurs de profiter du produit sans aucun doute sur des questions éthiques ou des produits synthétiques non divulgués", a indiqué le PDG d’Alrosa, Sergey Ivanov. Tracr souhaite en effet certifier que les diamants sont naturels, produits dans des zones exemptes de conflits. 

Entré en vigueur en 2003 sous l’égide des Nations Unies, le Processus de Kimberley, dont l’objectif est de freiner la production de diamants bruts "utilisés pour financer les guerres livrées par des rebelles visant à déstabiliser les gouvernements", n’a pas totalement résolu ses objectifs, affirment de nombreux experts. 

De multiples initiatives

Un identifiant unique permet, sur Tracr, de retrouver un diamant ainsi que ses caractéristiques intrinsèques (clarté, couleur, poids…) et géographiques. De Beers assure qu’elle ne contrôlera pas les transactions de ses concurrents, chiffrées et réparties entre les membres de la plateforme grâce à la blockchain.

Tracr n’est pas la seule initiative prise dans le secteur minier. Le constructeur allemand BMW travaille avec la start-up britannique Circulor pour prouver, au moyen de la blockchain, que les batteries de ses véhicules électriques ne contiendront que du cobalt produit dans des mines réglementées et qui ne recourent pas au travail des enfants. En Guyane, le Bureau de recherches géologiques et minières a quant à lui lancé, en 2016, un programme dont l’objectif est de caractériser la provenance géographique de l’or pour lutter contre l’orpaillage illégal, avec des marqueurs physico-chimiques.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle