Alpro investit 50 millions d’euros pour répondre à la demande des produits à base de soja

L’usine Alpro d’Issenheim (Haut-Rhin) va bénéficier de 50 millions d’euros d’investissements pour tripler d’ici fin 2017 sa capacité de production de boissons alternatives aux produits laitiers, à base de soja. La filiale de l’Américain WhiteWave Foods profite de la croissance de 20% par an de ce marché en Europe, surtout dans les pays voisins de la France.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Alpro investit 50 millions d’euros pour répondre à la demande des produits à base de soja
Champs de soja.

L’investissement de 50 millions d’euros décidé par l’entreprise américaine WhiteWave Foods dans l’une de ses trois usines françaises va permettre au site Alpro d'Issenheim (ex Soginal) de passer de deux à sept lignes de production et passer d’environ 80 000 tonnes à 250 000 tonnes de produits à base de soja par an fin 2017.

"Un nouvel atelier de 7 000 mètres carrés ainsi qu’un centre de logistique de 4 000 mètres carrés sont en cours de construction à côté de l’usine actuelle. Le nombre de salariés va passer de 96 à 180 à l’automne 2017 et 250 lorsque l’équipement productif tournera entièrement", annonce la direction d’Alpro.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Cette hausse massive de production de produits végétaux alternatifs aux produits laitiers est d’abord destinée aux pays voisins, Allemagne, Belgique, Espagne, Italie et Royaume-Uni. "La consommation de ces produits à base végétale est beaucoup plus élevée dans ces pays qu’en France", souligne Alpro, qui indique notamment que la Belgique en consomme trois fois plus que la France, par habitant.

Un marché au très fort potentiel de croissance

L’approvisionnement de l’usine alsacienne fait l’objet de négociations avec le monde agricole régional, sollicité pour suivre la demande. Alpro se fournit en soja bio, garanti sans OGM, et privilégie les producteurs locaux, qui répondent à 80 % des besoins du site d’Issenheim, 9 000 tonnes par an, le reste venant de la région toulousaine.

Alpro a déjà dans ses cartons une autre extension de l’usine alsacienne, avec l’éventualité de passer rapidement à 400 000 tonnes par an, grâce à la production des yaourts végétaux et des produits à base d’amande. Les perspectives de développement du marché de ces produits demeurent au beau fixe pour plusieurs années, la consommation de ces alternatives aux produits laitiers n’en est qu’à ses débuts en Europe, la France restant un marché quasiment vierge et à conquérir.

Parmi les raisons qui ont incité le groupe WhiteWave Foods à investir à Issenheim, les distinctions en matière environnementales que cumule l’usine. L’intéressement est notamment corrélé aux performances en économie d’énergies et d’amélioration du fonctionnement et notamment de l’ergonomie des tâches.

Didier Bonnet

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS