Alphacan annonce la suppression de 92 postes à Gaillac

Spécialisée dans les menuiseries PVC, Alphacan SA, filiale du Groupe Kem One Innovative Vinyls, vient d'annoncer une réorganisation industrielle de ses sites français, avec à la clef, la suppression de 92 postes à Gaillac, dans le Tarn.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Alphacan annonce la suppression de 92 postes à Gaillac
Assemblage en PVC pour l'habitat.

Nouveau coup dur pour le tarnais Alphacan, fabricant de profilés PVC pour fenêtres. A l'occasion d'un comité d'entreprise extraordinaire (CEE) réuni le 4 octobre à Gaillac (Tarn), où sont implantés à la fois le siège et le principal site industriel de l'entreprise, la direction a présenté un plan de réorganisation industrielle de ses sites français, avec une spécialisation de ses sites de Gaillac et de Sablé-en-Sarthe, dans la Sarthe.

Arrêt de l'extrusion de PVC sur Gaillac avec suppression de 92 postes

Dans les faits, cette réorganisation passe par l'arrêt de l'activité d'extrusion sur le site de Gaillac, avec le projet de regrouper l'ensemble des activités d'extrusion à Sablé-sur-Sarthe. Ne seront maintenus sur Gaillac, outre le siège, les services administratifs et une partie du bureau d'études, un atelier de placage, une activité de finition consistant à coller un film coloré sur le PVC. A terme, cette réorganisation prévoit la suppression de 92 postes sur le site de Gaillac, où travaillent actuellement 133 salariés. En parallèle, 24 postes devraient être créés sur le site de Sablé-en-Sarthe, qui compte actuellement 68 salariés.

Les salariés inquiets pour l'avenir du site tarnais

La direction, qui évoque, à la fois la baisse structurelle du marché du bâtiment, la forte concurrence, qu'elle soit française ou étrangère sur le secteur PVC, et des pertes importantes de plusieurs millions d’euros depuis plusieurs années (sans préciser de chiffres), parle d'un "plan de relance".

De leurs côtés, les représentants des salariés expriment leurs inquiétudes. "La logique aurait voulu que l'on conforte Gaillac, qui est de loin le principal site de l'entreprise", explique Richard Desjardin, délégué syndical CFDT de l’entreprise. "Au lieu de cela, la direction fragilise encore un plus ce site industriel, où ne seront maintenus au final qu'une petite quarantaine de postes sur un site de 9,5 hectares qui a compté plus de 250 emplois dans un passé proche. Nous craignons que ce plan ne soit qu'une étape intermédiaire avant un nouveau plan de restructuration et la fermeture du site de Gaillac." Un nouveau CEE est prévu pour le 12 octobre 2016 afin de préciser les modalités de cette réorganisation industrielle.

Alphacan SA a réalisé en 2015 un chiffre d'affaires de 43,6 millions d'euros et emploie à ce jour 271 salariés, répartis entre Gaillac, Sablé-en-Sarthe et Chantonnay, en Vendée, dont le site ne serait pas, pour l'heure, directement concerné par ce plan de restructuration.

Marina Angel

0 Commentaire

Alphacan annonce la suppression de 92 postes à Gaillac

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Nouveau

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

ALPHACAN

ALPHACAN

ALPHACAN

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 25/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS