Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Alors que le transport en autocar décolle, Ouibus s’associe à l’indépendant Starshipper

Pierre Monnier ,

Publié le

Infographie Au premier trimestre, plus d’un million de voyageurs ont pris place dans l’une des cinq compagnies d'autocars opérant en France. Parmi elles, le regroupement Starshipper a décidé de s’allier à la filiale de la SNCF Ouibus. Dès l’été, les 32 PME de l’indépendant seront franchisées et afficheront les couleurs de Ouibus.

Alors que le transport en autocar décolle, Ouibus s’associe à l’indépendant Starshipper
La filiale de la SNCF, Ouibus, s'est associée à Starshipper.
© Ouibus

Le transport en autocar commence à prendre. Preuve en est l’affluence du premier trimestre 2016 à plus d’un million de passagers. Elle dépasse celle des cinq premiers mois d’exploitation. L’Arafer (Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières) a comptabilisé 1,86 million de billet vendus depuis l’ouverture du marché en août 2015.

Avec le nombre d’utilisateurs, le chiffre d’affaire bondi également à 12,2 millions d’euros au premier trimestre 2016 contre 9,3 millions d’euros au second semestre 2015.

La création d’emploi dans le viseur

Cinq concurrents ont investi le secteur depuis la libéralisation. Aujourd’hui, Ouibus propose le plus grand nombre de lignes, mais c’est le groupe Transdev (avec les marques Eurolines et Isilines) qui reste leader du secteur en proposant près de 500 trajets au premier trimestre 2016.

Sans surprise, ce sont les lignes au départ de Paris qui sont le plus empruntées. Paris-Lille en tête avec 87 200 passagers, suivent Paris-Lyon (74 450) et Paris-Rouen (48 600). En dehors de la capitale, c’est la liaison Lyon-Clermont-Ferrand qui est la plus plébiscitée.


Create column charts

Malgré ce bon développement, l’un des principaux arguments apportés par Emmanuel Macron, le ministre de l’Economie, pour défendre l’ouverture du marché n’est pas au rendez-vous. Seulement 250 postes ont été créés au premier trimestre 2016, ce qui porte le total à 1 200, dont la plupart sont des conducteurs d’autocars. Un résultat très faible comparé aux prévisions faites avant la libéralisation du marché par France Stratégie et reprises par le ministre qui évaluait "à 22 000 les créations d’emplois directs".

Autre point noir des "autocars Macron", le taux d’occupation des véhicules. Il n’était que de 32% sur le second semestre 2015. Selon La Gazette des Communes, il ne s’améliore que faiblement puisque le journal annonce "qu’ils circulent aujourd’hui à moitié vides".

Une association Ouibus / Starshipper

Afin de développer sa présence en France, la filiale de la SNCF a accepté de s’associer à l’indépendant Starshipper. Ce groupement de 32 PME permettra à la flotte de Ouibus de passer de 150 à 200 autocars. Ce rapprochement s’inscrira dans la durée puisque Starshipper a pris une participation de 5% au capital de Ouibus, laissant la SNCF majoritaire à 95%.


Create pie charts

L’alliance entre les deux concurrents sera effective dès l’été. Starshipper opèrera alors sous franchise, un système qui convient à Sébastien Barrault, membre du directoire de Starshipper. "Nous bénéficieront de la puissance de Ouibus, tout en préservant ce qui a prévalu à la création de Starshipper." L’indépendant ne changera pas son fonctionnement, mais arborera désormais les couleurs de Ouibus.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle